Best paper award pour Patrick Maillé (département RSM) et Galina Schwartz (UC Berkeley)

L’article intitulé « Content Providers Volunteering to Pay Network Providers: Better than Neutrality ? » soumis par Patrick Maillé et Galina Schwartz a reçu le Best Paper Award au workshop international IEEE Smart Data Pricing 2016* le 11 avril à San Francisco.

Texte

Best paper award pour Patrick Maillé (département RSM) et Galina Schwartz (UC Berkeley)

Best paper award pour Patrick Maillé (département RSM) et Galina Schwartz (UC Berkeley)

Ce travail de recherche résulte de la collaboration entre Patrick Maillé, enseignant-chercheur au département Réseaux, sécurité, multimédia et Galina Schwartz chercheuse à l’UC Berkeley. Une coopération née lors du séjour d’études effectué par Patrick Maillé en 2014-2015 au département Electrical Engineering and Computer Science de l’Université de Californie à Berkeley.

 L’article s’intéresse au problème de la neutralité du net, qui est un sujet de débat très actif depuis une dizaine d’années. Parmi les questions soulevées dans ce débat : doit-on autoriser des fournisseurs de connectivité réseau (comme Orange) à facturer les fournisseurs de contenus numériques (comme YouTube ou Netflix) pour l’utilisation de leurs « tuyaux » ?
C’est une demande récurrente de fournisseurs de réseaux, qui investissent beaucoup dans l’infrastructure et ne récupèrent qu’une faible partie des revenus générés par les interactions entre utilisateurs et fournisseurs de contenus. Dans l’article, les auteurs posent la question dans le sens inverse : et si on laissait les fournisseurs de contenus choisir combien ils paient pour l’utilisation des tuyaux, voire même, combien ils souhaiteraient être payés par les fournisseurs de réseau à chaque fois qu’un utilisateur émet une requête ? Un modèle mathématique illustre que la réponse n’est pas triviale.Puisque rémunérer les fournisseurs de réseau permet à ces derniers d’investir davantage et donc d’attirer davantage d’utilisateurs, il peut être intéressant pour les fournisseurs de contenus de faire cette dépense, pour à terme bénéficier de davantage de demandes. Cela est vrai lorsque les revenus que ces fournisseurs sont suffisamment importants grâce notamment à la publicité. Interdire des paiements de fournisseurs de contenus vers les fournisseurs de réseau (qui est souvent vu comme une approche neutre et a priori bénéfique) peut en fait nuire à tous les acteurs. Un système sans cette contrainte peut donc conduire à un meilleur réseau et attirer davantage d’utilisateurs.

Contacts

Patrick Maillé, enseignant-chercheur au département Réseaux, sécurité, multimédia - patrick.maille@imt-atlantique.fr

Plus d'info

* L'IEEE Smart Data Pricing est un Workshop spécialisé dans les aspects économiques, en particulier liés à la tarification, dans les réseaux, et était associé à la conférence IEEE Infocom.
Publié le 10.05.2016

par MAILLE Patrick

Prochains événements associés
Tous les événements
Portraits associés
Data Scientist chez Micropole
Doctorant en robotique au CEA
Département automatique, productique et informatiq…
Directeur Recherche et Innovation d'IMT Atlan…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Tous les portraits