Levée de fonds de 2,4 millions d’euros pour BLACKNUT

BLACKNUT, startup rennaise incubée à IMT Atlantique, vient de lever 2,4 millions d’euros. Elle commercialisera son offre de jeux vidéo grand public en streaming fin 2017 et devrait partir à la conquête de l’Europe, des Etats-Unis et du Canada dès 2018.

Texte

La startup BLACKNUT vient de lever 2,4 millions d’euros auprès de GO CAPITAL, Nestadio Capital et de Business Angels sur la plateforme de crowdfunding Gwenneg. Elle lancera fin 2017 sa plateforme de jeux vidéo en streaming à la demande, accessible sans console sur TV, tablette, ordinateur et smartphone.

BLACKNUT, le futur « Netflix » français du jeu vidéo ?

2017-04-13-BLACKNUT-LEVEE-DE-FONDS-Portrait-Olivier-AVARO-CEO.pngBLACKNUT veut révolutionner le jeu vidéo en streaming.  La startup s’affranchit des consoles de jeux vidéos et mise sur une technologie multi devices innovante pour s’imposer sur le marché des jeux vidéo à la demande.

Avec un moteur de recommandation qui balaiera le catalogue de 200 jeux cultes, d’aventure ou poétiques, la plateforme veut offrir une nouvelle expérience personnalisée du jeu vidéo au grand public.  L’offre devrait se diffuser dans les foyers français via les TV connectées ou l’offre jeu des opérateurs de réseaux.

« Nous permettons au joueur d’accéder de manière simple et abordable à un vaste catalogue de titres de qualité, pour se divertir, découvrir, se challenger, se faire plaisir, s’élever… ou juste rêver » précise Olivier AVARO, CEO de BLACKNUT.

La densité de la couverture en très haut débit et la montée en puissance du cloud ouvrent des opportunités de développement prometteuses. Sur un marché du « cloudgaming » en Europe de l’Ouest, estimé à 440 millions d’euros en 2017, la startup rennaise vise les 500 000 abonnés dans les 5 ans à venir.

BLACKNUT envisage déjà une deuxième levée de fonds en 2018 pour conquérir l’Europe, les Etats-Unis et le Canada.

Texte

BLACKNUT est accompagnée par l’Incubateur IMT Atlantique

CEO de BLACKNUT, Olivier AVARO est ingénieur, spécialiste du codage audio et vidéo. Après un début de carrière à Orange et Deutsche Telekom, il s’est lancé dans l’entrepreneuriat en créant plusieurs startups. Incubée à l’IMT Atlantique depuis janvier 2016, la startup rennaise  BLACKNUT compte désormais une vingtaine de personnes.

 

Publié le 14.04.2017

par Mireille MECHINEAU