Quelle gouvernance des risques nucléaires en France? : un article de Stéphanie Tillement dans The Conversation

A quelques jours de la commémoration des 7 ans de la catastrophe de Fukushima, Stéphanie Tillement, sociologue au département Sciences Sociales et de Gestion d'IMT Atlantique, et chercheuse associée au LEMNA, pointe dans un article de The Conversation (Lire) combien apprendre des accidents nucléaires est un travail au long cours. Un sujet sur lequel se penchent aujourd’hui les chercheurs avec les multiples acteurs de l’« écosystème de sûreté nucléaire », des exploitants nucléaires aux citoyens, en passant par les autorités de sûreté, leur support technique, ou encore les services de l’État.

St%C3%A9phanie%20Tillement.jpg

Stéphanie Tillement coordonne en effet le projet ANR Investissement d'Avenir AGORAS sur la sûreté nucléaire (En savoir plus), et est membre de la chaire RESOH, Recherche en Sûreté, Organisation, Hommes associant Orano, Naval Group et l’IRSN à IMT Atlantique.

Elle est aussi l’un des auteurs de « Le Retour d’Expérience dans les organisations à risques » aux Presses des Mines.

Contacts

stephanie.tillement@imt-atlantique.fr

En savoir plus

Sur le projet AGORAS

Prochain colloque les 13 et 14 décembre 2018.

Publié le 09.03.2018

par Fabienne MILLET-DEHILLERIN

Prochains événements associés
05.10.2018 > 07.10.2018
Tous les événements
Portraits associés
Data Scientist chez Micropole
Doctorant en robotique au CEA
Département automatique, productique et informatiq…
Directeur Recherche et Innovation d'IMT Atlan…
Responsable du laboratoire CERL - Professeur au dé…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Tous les portraits