[Tribune] Votre diplôme dans la blockchain, quels avantages ?

Écrit par Marianne Laurent, Chargée de mission innovation et créativité, responsable de l'incubateur IMT Atlantique du campus de Rennes
 

Selon le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement et de la recherche, en France, jusqu’à 30% des CV transmis par les candidats aux cabinets de recrutement mentionnent des diplômes « de façon abusive ou inexacte ». En effet, si rien n’empêche un candidat de gonfler son CV, falsifier un diplôme est devenu un jeu d’enfant avec quelques connaissances de base en édition d’images.

 

Texte

La fraude sur les diplômes est une réalité 

Jusqu’ici, sauf à présenter les diplômes originaux, la meilleure solution pour apporter de la confiance sur l’obtention d’un diplôme était d’en demander une « copie certifiée conforme » à l’émetteur – pour s’inscrire à une université étrangère par exemple. Mais c’est un processus fastidieux et chronophage pour chacune des parties. La technologie blockchain permet désormais de proposer des solutions alternatives fiables et durables.

Lire la suite sur Le monde des Grandes écoles et universités

Publié le 17.05.2017

par Priscillia CREACH