Frédéric Boyer

Frédéric Boyer professeur de robotique
Professeur de robotique
Département automatique, productique et informatique

Ingénieur en mécanique de Grenoble INP (1991), docteur en robotique  de l’UPMC  (1994), Frédéric Boyer est entré à l’Ecole des Mines de Nantes en 2009 et depuis professeur de robotique au département automatique, productique et informatique (Laboratoire LS2N) d’IMT Atlantique. C’est un passionné de biologie.

 

Il a publié plus d’une quarantaine d’articles dans des journaux de rang A sur un vaste champ de disciplines (mécanique géométrique, dynamique des structures non linéaires, robotique, capteurs, mécanique des fluides, aéronautique). En 2007, il a reçu le prix de l’Académie des sciences Michel Monpetit pour l’ensemble de ses travaux en dynamique et reçu avec ses co-auteurs le prix La Recherche en 2014 dans la catégorie technologies innovantes.

Ses recherches portent aujourd’hui sur la locomotion bio-inspirée (nage, reptation, vol..) et la perception par champs électrique. Il a monté et coordonné plusieurs projets nationaux (CNRS ROBEA « Anguille comme Robot », ANR « anguille électrique comme Robot) et un projet européen (FP7 FET) nommé ANGELS dont le but était de réaliser et d’étudier un robot nageur doté du sens électrique. « Dans le domaine de la locomotion, j’ai commencé par étudier la natation et progressivement élargi mon intérêt pour d'autres modes de locomotion comme la reptation, le vol ... Actuellement, je contribue à dessiner une théorie générale de la dynamique de locomotion bio-inspirée. J'utilise des outils théoriques en mécanique géométrique (collecteurs riemanniens, groupes de Lie, principaux faisceaux de fibres, connexions ...) pour tirer parti des formulations intrinsèques en vue d'obtenir des modèles analytiques, traçables par des algorithmes rapides, sur des robots réels. »

En 2006, Frédéric Boyer a lancé une recherche pionnière sur le sens électrique de la robotique sous-marine. Il a contribué à proposer de nouveaux capteurs, de nouveaux outils de modélisation (provenant de la mécanique des fluides à faible nombre de Reynolds), de nouvelles approches de contrôle basées sur les capteurs. « En tant que coordinateur de projets collaboratifs sur ces sujets, j'ai contribué à la construction de plusieurs prototypes de robot anguille et le premier robot sous-marin capable de naviguer de manière autonome avec le sens électrique. »

En savoir plus :

Septembre 2017 : avant-première du plus grand système de robots sous-marins au monde dans les voies navigables de Venise lire le communiqué de presse
 
https://www.imt.fr/lintelligence-incarnee-une-approche-bio-inspiree-en-robotique-frederic-boyer-mines-nantes/

http://www.subcultron.eu/

Voir aussi : Robotique: Léonard de Vinci, précurseur du biomimétisme

 

Mots clés

Parcours & portraits
Doctorant en robotique au CEA
Directeur Recherche et Innovation d'IMT Atlan…
ingénieur procédés chez TOTAL à Anvers
Manager inspection qualité
MSc in Sustainable Nuclear Engineering - Applicati…
Directeur IMT Atlantique Bretagne-Pays de la Loire…
Directeur financier du groupe Saint-Gobain
Responsable du laboratoire CERL - Professeur au dé…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Business Analyst Consultant
Première femme membre agrégé à l’Institut des actu…
Directeur de la politique de gestion du spectre à…
Key Account Manager - Google
Titulaire de la chaire INSERM
Tous les portraits