Implications en recherche

IMT Atlantique hérite lors de sa création au 1er janvier 2017 de l’ensemble des activités de recherche et innovation de Télécom Bretagne et de l’École des Mines de Nantes. Ce nouvel établissement comprend 13 départements  d’enseignement et de recherche impliqués dans ses 6 Unités de recherche (5 CNRS et 1 Inserm). Il dispose de compétences dans le domaine du numérique, de l’énergie et de l'environnement avec des secteurs d’applications très diversifiés.

Pour mener ses activités en recherche et innovation, il s’appuie sur un effectif de 290 chercheurs ou enseignants-chercheurs permanents, 110 chercheurs non-permanents (post-docs et ingénieurs de recherche) et plus de 300 doctorants.  Ces activités de recherche et innovation sont financées par des contrats et subvention de recherche d’un montant annuel d’environ 18 millions d’euros.

Texte

L’École a développé sa recherche  en construisant un partenariat fort avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche du territoire Bretagne et Pays de la Loire via ses unités de recherche listées ci-dessous.

Unités de Recherche Autres tutelles / Partenaires
Subatech CNRS, Université de Nantes
LS2N CNRS, Université de Nantes, École centrale de Nantes, Inria
GEPEA CNRS, Université de Nantes, Oniris
Lab-Sticc CNRS, Université de Bretagne Occidentale, Université de Bretagne-Sud, Ensta Bretagne, Enib
Irisa CNRS, Université de Rennes1, ENS-Rennes, Insa-Rennes, Université de Bretagne-Sud, Inria, CentraleSupélec
Latim Inserm, Université de Bretagne Occidentale, CHU-Brest

 

En tant que tutelle de ces laboratoires, IMT Atlantique contribue collectivement aux orientations scientifiques et aux actions spécifiques des laboratoires cités ci-dessus.

IMT Atlantique est membre fondateur de la Communauté d'universités et établissements regroupant la Bretagne et les Pays de la Loire (Comue UBL) et est accrédité pour la délivrance du doctorat sous le sceau de l’UBL.

D’autre part, IMT Atlantique est membre des laboratoires d’excellence (Labex) du territoire (voir tableau ci-dessous) et d’équipements d’excellence (Robotex sur la robotique et Arronax+ sur la radiothérapie).

Labex Domaine Périmètre
Cami Santé National
CominLabs Numérique Bretagne / Pays de la Loire
Iron Santé radiothérapie Pays de la Loire

 

Au niveau national, IMT Atlantique fait partie de l’Institut Mines-Télécom, réseau d’écoles des Mines et Télécom, sous l’égide du Ministère de l’Économie de l’industrie et du numérique, reconnu au niveau académique et industriel pour son excellence tant académique que partenariale. Grâce à ce réseau, l’Institut Mines-Télécom est en mesure de disposer d’un très large spectre de compétences scientifiques et techniques pour répondre à des sollicitations sur des sujets de recherche fondamentaux ou applicatifs avec des enjeux sociétaux importants tels que la sécurité, les énergies renouvelables, numérique, l’environnement ou la santé.

IMT Atlantique dispose également d’un important réseau de relations avec des établissements de recherche au niveau international.

Ce réseau s’est construit grâce à une politique d’accompagnement des chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants dans le cadre de séjours sabbatiques ou d’études à l’international, ainsi que dans le cadre de la participation aux grands réseaux de collaborations internationaux. L’établissement a également une politique de soutien pour les chercheurs invités. Ce réseau international permet de développer des projets de recherche en commun ou de répondre à des appels à projets internationaux (H2020, ANR internationaux, Initiatives …)

L’excellence de la recherche de IMT Atlantique a été récompensé par de nombreux prix et distinctions au cours des 20 dernières années. On citera ici le cas du Professeur Claude Berrou, membre de l'Académie des Sciences depuis 2007 qui a reçu de très nombreux prix pour ses travaux sur les « Turbo Codes » dont :

  • La médaille Hamming en 2003
  • Le prix Marconi en 2005