Électronique

Responsable : Michel Jézéquel
courriel : michel.jezequel@imt-atlantique.fr

Assistante : Catherine Blondé
tel : 02 29 00 14 95
courriel : catherine.blonde@imt-atlantique.fr

Le département Électronique met en œuvre des moyens modernes de conception des composants de l'électronique à des fins d'enseignement-recherche. Il dispose d'outils informatiques (CAO) et de matériels de mesures les plus performants pour donner aux élèves ingénieurs une formation adaptée aux réalités de la micro-électronique.

Texte

La recherche au département Électronique

Le département Électronique effectue sa recherche au sein de l’équipe Interaction Algorithme-Silicium (IAS). Le développement de nouveaux algorithmes pour les communications numériques et la recherche d’architectures originales de circuits, numériques et analogiques, associés à une activité d’expérimentation constituent le cœur de son activité de recherche. L’approche scientifique repose sur une forte interaction entre compétences en algorithmique et en conception de circuits numériques et analogiques. Le tout est soutenu par un savoir-faire expérimental. Le résultat actuellement le plus connu issu de cette démarche est très certainement l’invention des turbocodes  dont le premier brevet fut déposé il y a 20 ans par Claude Berrou. Cette invention révolutionna le domaine des communications numériques en ouvrant des perspectives qui sont loin d’être toutes explorées. L’équipe, fortement investie dans ces thématiques, bénéficie d’une reconnaissance internationale dans le domaine à travers notamment un certain nombre de prix internationaux : médaille Hamming (IEEE) 2003, Prix Marconi 2005,  prix Glavieux (IEEE/SEE) 2009.

Le département Électronique contribue aux activités :

-    du  laboratoire CNRS  Lab-STICC ,
-    du Pôle de Recherche Avancée en Communications  “Pracom ”,
-    et au projet ERC "NEUCOD".


Les quatre axes de recherche

Les travaux de l’équipe IAS reposent sur quatre compétences nécessaires à cette interaction :

  • Une bonne maîtrise des algorithmes de communications numériques.
  • Une connaissance approfondie des architectures matérielles et logicielles numériques permettant d’implémenter ces algorithmes.
  • Une connaissance approfondie des techniques de conception des circuits analogiques et mixtes, si l’on envisage de réaliser une partie de ces traitements en analogique. Il faut dans ce cas maîtriser l’ensemble des phénomènes physique liés à l’évolution technologique afin de contrer les effets indésirables afférents.
  •  Des compétences en modélisation et caractérisation des canaux de propagation afin de valider les nouveaux algorithmes sur des modèles canaux réalistes et de remonter des informations pertinentes sur les canaux aux algorithmiciens, afin qu’ils puissent augmenter la fiabilité et optimiser l’efficacité spectrale des systèmes.

Ces quatre compétences constituent la base de la  structuration de l’équipe en quatre axes de recherche : Algorithmes , Architectures , Circuits  et Expérimentation.