Vous êtes ici : AccueilArticlesSur les campus › Margot Beauchamps, nouvelle coordinatrice du Groupement d’intérêt scientifique Marsouin
Imprimer
Sur les campus

Margot Beauchamps, nouvelle coordinatrice du Groupement d’intérêt scientifique Marsouin

Margot Beauchamps a rejoint l’équipe des permanents du Groupement d’intérêt scientifique (Gis) M@rsouin le 2 septembre 2013 en tant que coordinatrice, succédant ainsi à Sylvain Dejean.
Margot Beauchamps

Margot Beauchamps coordinatrice du Groupement d’intérêt scientifique M@rsouin.

Après avoir travaillé comme chargée d’étude à la Chaire « Immobilier et développement durable » de l’Essec, elle rejoint avec enthousiasme le groupement :  « M@rsouin constitue un exemple assez exceptionnel de lieu de croisement entre différentes disciplines. Sociologues, économistes, politistes, psycho-sociologues, ergonomes, anthropologues (et la liste est loin d’être exhaustive) y échangent en permanence, non seulement à travers le séminaire annuel, mais aussi à travers des projets de recherche communs à différents laboratoires de M@rsouin et les groupes de travail thématiques formés autour des différentes enquêtes menées par l’observatoire du groupement. En effet, M@rsouin, c’est aussi l’Observatoire des usages numériques en Bretagne. Ses enquêtes régulières sont une source d’information pour les décideurs publics locaux et régionaux et représentent un outil précieux pour les chercheurs affilés à M@rsouin ».

Margot Beauchamps travaillait comme géographe à l’UMR Géographie Cités (équipe Cria, université de Paris 1) sur les inégalités numériques dans les quartiers populaires avec un intérêt pour la dimension spatiale des inégalités sociales. Une de ses thématiques de recherche porte sur le rôle de l’espace dans la structuration des relations sociales à l’heure du numérique.

« Cela rejoint les questionnements de plusieurs chercheurs de M@rsouin (en économie spatiale en particulier) qui se penchent sur la manière dont Internet et les Tic lèvent une partie des contraintes spatiales qui s’exercent sur les activités humaines. Je pense notamment à Virginie Lethiais, enseignante-chercheure à IMT Atlantique qui redéfinit les notions de distances et de proximité à la lumière des usages des Tic. Avec l’intégration prochaine de l’équipe d’ESO-Rennes au sein du GIS, d’autres géographes s’apprêtent à rejoindre M@rsouin, ce qui contribuera à alimenter les réflexions sur la dimension spatiale des usages numériques » précise la nouvelle coordinatrice.

Hébergé sur le campus de Brest d’IMT Atlantique, le Groupement d’intérêt scientifique (Gis) M@rsouin rassemble une cinquantaine d’enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales issus des quatre universités bretonnes, de l’IEP de Rennes,de l’ENSAI et d’IMT Atllantique. Soutenu par la Région, M@rsouin fédère et coordonne les travaux sur l’usage des technologies de l’information et de la communication en Bretagne.Il est dirigé par Godefroy Dang Nguyen, directeur scientifique adjoint d’IMT Atlantique

Lire aussi : Usages du numérique en Bretagne – panorama 2013 ;
 
 Laisser un commentaire

Nom*

Courriel*   Créer une icône

Site web

Anti-spam :* somme de 2 + 9 ?

(Comment créer une icône / un avatar ?)