Vous êtes ici : AccueilArticlesDiplômés › Taux d’insertion, salaire et contrats CDI en hausse pour les ingénieurs
Imprimer
Diplômés

Taux d’insertion, salaire et contrats CDI en hausse pour les ingénieurs

Le taux net d’emploi des diplômés de 2015 des Grandes Écoles augmente de près de 3 points par rapport à l’année dernière, révèle l’enquête de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) sur l’insertion professionnelle des diplômés, rendue publique mercredi 15 juin 2016.

insertion cge L’enquête 2016 de la CGE sur l’insertion professionnelle de ses diplômés présente des données sur les trois dernières promotions de niveau bac +5 et propose des informations statistiques sur l’apprentissage et l’entrepreneuriat.

Quelques résultats de l’enquête 2016

 

Augmentation des diplômés en situation d’emploi Le taux net d’emploi grimpe à 82.6 % pour les diplômés d’écoles d’ingénieurs de promotion 2015 contre 80 % pour la promotion 2014 (enquête 2015).

La part de l’ensemble des actifs (activité professionnelle et volontariat) de la dernière promotion est aussi en hausse : 72 % en 2016 contre 69,6 % en 2015. De même, la proportion de diplômés sortant des écoles sans emploi diminue et passe à 16,7%.

Hausse des CDI : + 3 % par rapport à l’an passé ;

Croissance des salaires. Les salaires bruts annuels moyens d’entrée dans la vie active progressent.

Bonne insertion des apprentis

La CGE a pour la première fois isolé des statistiques la population d’apprentis. Leur salaire brut annuel à l’embauche est légèrement inférieur à la moyenne nationale avec 33 046 €. Néanmoins, les apprentis sont plus souvent en situation d’emploi que l’ensemble des diplômés. Près de 35 % ont d’ailleurs été recrutés dans l’entreprise dans laquelle ils ont réalisé leur apprentissage.

2,4 % d’entrepreneurs

Les ingénieurs créent principalement leur entreprise dans les Tic ou dans le conseil, tandis que les managers favorisent le secteur du commerce. En Amérique du Nord, ce sont les écoles d’ingénieurs qui ont le plus de diplômés entrepreneurs.

Moins d’ingénieurs à l’étranger

Légère régression de la proportion de diplômés expatriés à l’étranger : 16,6 % en 2016 contre 17,6 % en 2015. Le Royaume-Uni, la Suisse et l’Allemagne sont les trois principales destinations des jeunes diplômés. Par ailleurs, 68,3 % des étudiants étrangers commencent leur carrière en France.

 Laisser un commentaire

Nom*

Courriel*   Créer une icône

Site web

Anti-spam :* somme de 6 + 7 ?

(Comment créer une icône / un avatar ?)