Vous êtes ici : AccueilArticlesDistinctions › Francesco Andriulli décroche une prestigieuse bourse du Conseil européen de la recherche
Imprimer
Distinctions

Francesco Andriulli décroche une prestigieuse bourse du Conseil européen de la recherche

Après Claude Berrou en 2012, Francesco Andriulli est le second professeur IMT Atlantique à être distingué par l'Europe dans le cadre du programme ERC. Il recevra une allocation de deux millions d'euros sur cinq ans qui lui permettra de développer ses travaux dans le domaine de l'électromagnétisme computationnel.
Portrait de Francesco Andriulli

Francesco Andriulli.

Professeur à IMT Atlantique, Francesco Andriulli a reçu de nombreux prix internationaux pour ses travaux dans le domaine de l’électromagnétisme computationnel, dont la prestigieuse Médaille Koga en 2014.

Il vient de se distinguer à nouveau en recevant une bourse “Consolidator” du Conseil européen de la recherche (ERC). Le dispositif  de financement ERC est particulièrement sélectif puisqu’il finance moins d’un chercheur sur 100 dans toute l’Union européenne. Francesco Andriulli  est le second chercheur de IMT Atlantique, après Claude Berrou en 2012, à être ainsi distingué par le Conseil européen de la recherche. Francesco Andriulli est  membre du laboratoire CNRS Lab-Sticc, UMR 6285 (co-tutelles Télécom Bretagne, UBO, UBS, Ensta Bretagne et Enib).

L’ERC “Consolidator” : un levier pour des chercheurs au parcours scientifique très prometteur

L’ERC “Consolidator” a pour objectif de permettre à un chercheur talentueux de développer son laboratoire et d’en faire un creuset de jeunes scientifiques autour d’une thématique prometteuse.

Le CERL (Computational Electromagnetics Research Laboratory), laboratoire fondé en 2015 par Francesco Andriulli, sera le laboratoire qui, grâce à la bourse européenne, développera sa recherche dans le domaine de l’électromagnétisme computationnel.

ercbanner

Cette discipline, à l’intersection des mathématiques, de l’informatique et de l’ingénierie, s’intéresse spécifiquement aux modèles prédictifs liés à des phénomènes électromagnétiques dans des systèmes complexes.

Plus particulièrement, les recherches menées par Francesco Andriulli, dans le cadre de l’ERC, se focaliseront sur la diminution de la complexité algorithmique des prédictions numériques en électromagnétisme. Cela permettra de réduire de façon très significative les temps de calculs pour les rendre compatibles avec des dispositifs temps réel.

Les résultats des recherches permettront de développer de nouvelles générations d’IRM à  très haute résolution pour l’imagerie du cortex cérébral ou le diagnostic des cancers, ainsi que des dispositifs avancés d’interfaces Hommes-machine.

 

 Laisser un commentaire

Nom*

Courriel*   Créer une icône

Site web

Anti-spam :* somme de 4 + 7 ?

(Comment créer une icône / un avatar ?)