Vous êtes ici : Accueil › Agenda › Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

  • 29 mars
    14:00 › 16:00

    Soutenance de thèse de Tarek Bouyahia : « Metrics for security activities assisted by argumentative logic »

    Soutenance de thèse de Tarek Bouyahia  : « Metrics for security activities assisted by argumentative logic » › Lieu : IMT Atlantique, campus de Rennes, petit amphithéâtre
    › Contact : Martine Besnard, direction scientifique - martine.besnard@imt-atlantique.fr
    › En savoir + : L'accroissement et la diversification des services offerts par les systèmes informatiques modernes rendent la tâche de sécuriser ces systèmes encore plus complexe. D'une part, l'évolution du nombre de services système augmente le nombre des vulnérabilités. Ces vulnérabilités peuvent être exploitées par des utilisateurs malveillants afin d'atteindre leurs objectifs d'intrusion. D'autre part, un système de sécurité moderne est considéré comme étant un système efficace s'il assure un certain niveau de performance et de qualité de service tout en maintenant l'état de sécurité. Ainsi, les systèmes de sécurité modernes doivent tenir compte des exigences de l'utilisateur au cours du processus de sécurité. En outre, la réaction dans des contextes critiques contre une attaque après son exécution ne peut pas toujours remédier aux effets néfastes de l'attaque. Dans certains cas, il est essentiel que le système de sécurité soit en avance de phase par rapport a l'attaquant et de prendre les mesures nécessaires pour l'empêcher d'atteindre son objectif d'intrusion.

    Pour faire face a ces problèmes, nous soutenons dans cette thèse que le processus de sécurité doit suivre un raisonnement intelligent qui permet au système, selon une attaque détectée, de prévoir les attaques qui peuvent se produire par corrélation et d'appliquer les meilleures contre-mesures possibles. D'abord, nous proposons une approche qui génère des scénarios potentiels d'attaque qui correspondent a une alerte générée. Ensuite, nous nous concentrons sur le processus de génération d'un ensemble approprie de contre-mesures contre les scénarios d'attaque générés. Un ensemble génère des contre-mesures est considéré comme approprie dans l'approche proposée s'il présente un ensemble cohérent (il ne contient pas des contre-mesures conflictuelles) et il satisfait les exigences de l'administrateur de sécurité (par exemple, la performance, la disponibilité). Nous soutenons dans cette thèse que le processus de réaction peut être considéré comme un débat entre deux agents. D'un côte, l'attaquant choisit ses arguments comme étant un ensemble d'actions pour essayer d'atteindre un objectif d'intrusion, et de l'autre côte l'agent défendant la cible choisit ses arguments comme étant un ensemble de contre-mesures pour bloquer la progression de l'attaquant ou atténuer les effets de l'attaque.

    D'autre part, nous proposons une approche basée sur un système de recommandation en utilisant la méthode multicritère de la prise de décision MCDM (Multi Criteria Decision Making). Cette approche assiste l'administrateur de sécurité lors de la sélection des contre-mesures parmi l'ensemble approprié des contre-mesures générées a partir de la première approche. Le processus d'assistance est basée sur l'historique des décisions de l'administrateur de sécurité. Cette approche permet également de sélectionner automatiquement des réponses appropriées du système dans les cas critiques où l'administrateur de sécurité est incapable de les sélectionner (par exemple, en dehors des heures de travail, par manque de connaissances sur l'attaque en cours). Enfin, notre approche est implémentée et testée dans le cadre des système automobiles afin de vérifier si les approches proposées satisfont bien les contraintes de temps réel.



  • 1 avril
    10:00 › 12:00

    Soutenance de thèse de Jianhui Zhu : « W boson measurement in the muonic decay channel at forward rapidity with ALICE »

    › Lieu : Université normale de Chine centrale
    › Contact : Michelle Dauvé, Direction recherche et innovation - michele.dauve@imt-atlantique.fr
    › En savoir + : La haute densité d’énergie atteinte au Large Hadron Collider (LHC) au CERN permet une production abondante de sondes dures, telles que quarkonia, jets à haute impulsion transverse (pT) et bosons vecteurs (W, Z), qui sont produits lors de la collision partonique initiale. Les bosons vecteur se désintègrent avant la formation du Plasma de Quark et de Gluons (PQG), une phase déconfinée de la matière, qui peut être produite lors de collisions d’ions lourds ultra-relativistes. Les leptons issus de la désintégration des bosons électrofaibles ne sont pas sensibles à l’interaction forte avec le PQG. Pour ces raisons les bosons électrofaibles fournissent une référence pour l’étude des modifications induites par le milieu sur les sondes colorées.
    La production de bosons W en collisions pp à √s=8 TeV et en collisions p-Pb à √sNN=5.02 TeV est mesurée dans le canal de désintégration muonique au LHC avec le détecteur ALICE. En collision pp, la gamme de rapidité couverte par la mesure est -4<y cms <-2.5. En collision p-Pb, la différence d’énergie entre le proton et l’ion plomb donne lieu à un décalage en rapidité. En inversant la direction des faisceaux, il est possible de couvrir les régions de rapidité -4.46<y cms <-2.96 et 2.03<y cms <3.53. Les résultats présentés dans cette thèse consistent dans la mesure de la section efficace de la production de muons avec pT>10 GeV/c issus de la désintégration des bosons W+ et W-. La mesure de l’asymétrie de charge, définie comme la différence des taux de production des muons positifs et négatifs divisée par leur somme, est également effectuée. Les résultats sont comparés avec des calculs théoriques obtenus avec ou sans tenir compte des modifications des fonctions de distribution partonique dans les noyaux. La production du boson W est aussi étudiée en fonction de la centralité des collisions: nous observons que, dans les erreurs expérimentales, la section efficace des muons issus de la désintégration du boson W est proportionnelle aux nombre de collisions binaires entre les nucléons.

  • événements suivants »