Vous êtes ici : AccueilAgenda › Soutenance de thèse de Marisnel Carolina Olivares Amaro : « Analyse, modélisation et implémentation de stratégies d’assistance : déploiement d’orthèses cognitives pour les activités instrumentales de la vie quotidienne des traumatisés crâniens »
  • 14 février
    2017
    15:00 › 17:00

    Soutenance de thèse de Marisnel Carolina Olivares Amaro : « Analyse, modélisation et implémentation de stratégies d’assistance : déploiement d’orthèses cognitives pour les activités instrumentales de la vie quotidienne des traumatisés crâniens »

    › Lieu : Pôle numérique Brest Iroise, Plouzané
    › Contact : Viviane Guillerm, DRI pôle doctorat - Viviane.guillerm@imt-atlantique.fr
    › En savoir + : De nos jours, le Traumatisme Cranio-Cérébral (TCC) sévère est considéré comme un problème de santé publique au niveau mondial. En effet, un TCC sévère engendre des répercussions importantes dans la vie des personnes l’ayant subi. Ces répercussions sont liées aux dysfonctionnements cognitifs, émotionnels et comportementaux.

    Ces troubles occasionnent une baisse, souvent très importante, de leur indépendance dans la réalisation des Activités Instrumentales de la Vie Quotidienne (AIVQs), telles que préparer un repas, gérer ses finances, utiliser son téléphone, conduire une automobile, faire des achats, etc. Très souvent, les personnes ayant subi un TCC sévère, doivent retourner vivre au sein de leur domicile malgré les grandes difficultés liées à leur état. Les TCC sévères ressentiront très souvent le besoin d’assistance pour la réalisation des AIVQs.

    Cette thèse s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche financé par plusieurs Instituts de recherche en santé du Canada. L’objectif, au sein du projet, consiste à formaliser et implémenter une structure d’assistance cognitive contextuelle et adaptative selon le profil des personnes atteintes de TCC sévère. Cette assistance favorisera leur indépendance dans la réalisation des AIVQs au sein de leur domicile. La conception de cette assistance cognitive numérique implique un travail interdisciplinaire entre l’ergothérapie et l’informatique, afin de passer de la pratique d’assistance fournie par des cliniciens à la formulation formelle et à l’implémentation. Cette conception s’appuie sur une démarche de conception participative qui sollicite principalement les résidents d’un milieu d’hébergement alternatif domotisé.
    Les contributions de ce travail sont : L’identification des répercussions des dysfonctionnements cognitifs, émotionnels et comportementaux dans la réalisation d’AIVQ des personnes atteintes d’un TCC, afin de concevoir une orthèse cognitive qui sera adaptée aux besoins d’assistances de chaque utilisateur de ce projet, appelé résident ; La formalisation d’une structure d’assistance cognitive adaptative selon le profil du résident et selon le contexte de réalisation de l’AIVQ, afin d’agencer le processus d’assistance cognitive automatique au sein de son domicile ; La définition d’un mécanisme d’assistance préventive lors de l’apparition de dangers potentiels pendant la réalisation d’une AIVQ ; La conception d’une architecture logicielle générique, pour la construction des orthèses cognitives sensibles au contexte, qui intègre une communication à base de connaissances entre ses sous-systèmes.

    Mots-clés : Technologies d'assistance, Orthèse cognitive, Intelligence ambiante, Représentations de connaissance, Persona, Ontologie, Plan hiérarchique