FloWat : un site expérimental de marais flottants dépolluants

Le projet FloWAT pour « Floating treatment Wetland for Agri-food effluent tertiary Treatment” vise à réduire les émissions polluantes issues des rejets d’eau usée préalablement traitée du secteur agroalimentaire, en intégrant aux systèmes de lagunages existants un marais flottant agissant en traitement complémentaire comme un filtre physique et biologique.

Texte

IMT Atlantique est coordinateur du projet qui comprend la construction, l’instrumentation et le suivi du site expérimental ainsi que le développement d’outils de dimensionnement des marais flottants fournis par la société partenaire SVITEC. FloWat est un projet financé par l’ANR qui s’inscrit dans plusieurs objectifs de développement durable.

FloWat sera présenté dans le cadre de WETPOL 2021, colloque international qui réunit scientifiques, ingénieurs et autres experts  des zones humides et de l'amélioration de la qualité de l'eau. Mais dès aujourd’hui nous vous invitons à découvrir le site sous la houlette des chercheuses responsables du projet: Claire Gerente et Karine Borne du laboratoire GEPEA –département systèmes énergétiques et environnement (DSEE) d’IMT Atlantique.

Améliorer l’efficacité d’un marais flottant

FloWAT a pour but d’évaluer l’efficacité d’un marais flottant vis-à-vis des polluants présents dans les eaux usées agroalimentaires. Le site expérimental a été construit et instrumenté en 2020. Son suivi a débuté en 2021 et s’étendra jusqu’en 2022 afin d’utiliser les données récoltées pour développer un outil de dimensionnement. Un des objectifs du projet est d’améliorer le marais flottant «conventionnel» pour accroitre l’enlèvement du phosphore voire de le récupérer pour une réutilisation ultérieure et ainsi diminuer la pression sur cette ressource épuisable.
Le projet pourrait déboucher sur le développement d’un produit robuste et commercialisable : le premier marais flottant facilement démantelable et recyclable. A l’échelle nationale, près de 7 000 entreprises agro-alimentaires pourraient être de potentiels utilisateurs de cette technologie.

 

En savoir plus

Publié le 07.09.2021

par Fabienne MILLET-DEHILLERIN

Portraits associés
Energy Efficiency Manager chez STX France
Data Scientist chez Micropole
Doctorant en robotique au CEA
Département automatique, productique et informatiq…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Responsable du département systèmes énergétiques e…
Responsable du département automatique, productiqu…