Nouvelles technologies et inclusion sociale : des ateliers INNOSID à Dubrovnik

Dans le cadre du projet  Erasmus + INNOSID qui traite du thème de l'inclusion sociale des personnes handicapées à l'aide des nouvelles technologies, un atelier de deux semaines s'est tenu à Dubrovnik, du 13 au 24 septembre. Des étudiants de quatre pays européens (Hongrie, Croatie, Espagne et Portugal) ont participé aux différentes activités proposées dans le but d'apprendre à se connaître et de se former dans le domaine des nouvelles technologies et de l'inclusion sociale.

 

Texte

Les ateliers ont débuté par un message de bienvenue et une présentation introductive du coordinateur du projet INNOSID, Jurica Babić, enseignant-chercheur à l'Université de Zagreb. Deux expertes en langues et en culture internationale d' IMT Atlantique, Catherine Sable et Alison Gourves, sont ensuite intervenues lors d' une conférence interactive : Soft Skills for Social Inclusion – an intercultural Approach. L’empathie, une communication adaptée, la décentration interculturelle, sont autant de notions qui ont été abordées lors de cet atelier.
La première journée de la rencontre s'est conclue par une soirée multiculturelle et gastronomique.

Nouvelles technologies et inclusion sociale : des ateliers INNOSID à Dubrovnik

Le séminaire s’est poursuivi le lendemain avec des conférences et des ateliers pratiques qui traitaient tous de l’inclusion sociale et des nouvelles technologies :  les faits importants à connaître sur l'inclusion sociale (Rui Manuel Pereira Lopes et Rosa Maria Leandro de Oliveira, experts de l’Université de Santarem, Portugal), le cycle de vie d’un logiciel ( Željka Car et Jurica Babić, Université de Zagreb), la réalité augmentée  et ses applications ( Matea Žilak, Université de Zagreb), les robots pour la réhabilitation des neurones ( Krunoslav Žubrinić, Université de Dubrovnik). Enfin les techniques de l’impression 3D (Marianna Zichar and Ildiko Papp, Université de Debrecen) et l’holographie ont également été étudiées (Ana Kešelj, Université de Dubrovnik).

Les étudiants ont pu présenter les prototypes sur lesquels ils ont travaillé depuis avril 2021, d’abord en distanciel puis lors de leur venue à Dubrovnik.

 

En savoir plus

Sur le projet européen INNOSID et le workshop de Dubrovnik.

Publié le 11.10.2021

par Rebecca CLAYTON BERNARD