Relations internationales : de nouvelles perspectives en Uruguay et Argentine

Les relations internationales se sont beaucoup déroulées en mode hybride ces deux dernières années. La Direction des relations internationales et des partenariats académiques (DRIPA) se réjouit donc de rentrer d’une mission en Amérique du Sud qui a permis de réactiver les liens avec les partenaires historiques d’IMT Atlantique en Uruguay et Argentine, d’explorer de nouvelles pistes de collaborations … et de retrouver quelques Alumni !

« Poursuivre des études en Europe est un rêve pour beaucoup d’étudiants uruguayens et argentins. Quelques-uns ont d’ailleurs bravé les contraintes sanitaires (incertitude, tests, quarantaine…) pour venir en France. Nous avons ainsi accueilli à la rentrée 2021 une dizaine d’étudiants des 2 pays. Il nous apparaissait important de rebondir sur cette résilience et d’envoyer un signal fort à nos partenaires en allant à leur rencontre, explique Stéphane Roy, responsable de la DRIPA, d’autant que les besoins en ingénieurs sont importants en Amérique du Sud. » D’où la toute dernière mission menée avec Maria Le Goff, responsable adjointe à la DRIPA, qui les a conduits début mars de Montevideo à Buenos Aires.

Historiquement la formation d’ingénieur d’ex-Telecom-Bretagne accueillait des Uruguayens et Argentins essentiellement dans le numérique. Les thématiques de l’énergie, de l’environnement et de l’ingénierie industrielle d’IMT Atlantique n’étaient donc peut-être pas assez identifiées par les établissements partenaires, or elles offrent de nouvelles et belles opportunités avec les mêmes critères de qualité, voire d’excellence recherchés.

Des collaborations en ingénierie, environnement et énergie à développer

À l’Universidad de la Republica Uruguay (UDELAR), première université du pays, qui forme le plus d’ingénieurs, avec laquelle IMT Atlantique propose un double diplôme depuis 2004, ils ont rencontré Maria SIMON, Doyenne de la Faculté d’Ingénierie (ex-Ministre et Vice-Ministre de l’Education et ex-PDG de l'opérateur national des télécoms ANTEL). Ils lui ont présenté ainsi qu'aux directeurs des filières (Electrical Engineering, informatique, production et mécanique, génie chimique, ingénierie physico-mathématique...) l’ensemble des activités d’IMT Atlantique. Des échanges sur des thématiques porteuses, des collaborations en matière de recherche notamment par des doctorats en co-tutelle forts des exemples qui ont déjà généré des coopérations pérennes ont été envisagés. Par ailleurs, la présentation d’IMT Atlantique aux étudiants des filières mentionnées ci-dessus a éveillé un grand intérêt puisqu’ils étaient presque une centaine à la suivre.

À l’Universidad de la Republica Uruguay (UDELAR)
À l’Universidad de la Republica Uruguay (UDELAR)

« De belles opportunités professionnelles existent pour les étudiants lorsqu’ils accèdent au réseau d’industriels et d’entreprises partenaires de l’Ecole » souligne Stéphane Roy. Les étudiants d’IMT Atlantique vont également à la Faculté d’Ingénierie de l’ORT Uruguay avec laquelle l’école a aussi des accords. L’encadrement y est soutenu et donc les conditions d’études confortables. La mission a aussi été l’occasion d’une visite.

Des accords de partenariats avec l'université de Buenos Aires

En Argentine, c’est avec la Faculté d'ingénierie de l’Université de Buenos Aires (FIUBA) qu’IMT Atlantique entretient des liens privilégiés. Depuis 2008, près de 80 étudiants de la FIUBA ont bénéficié des accords établis : doubles-diplômes, doctorats en co-tutelle, mobilités étudiantes, bourses Erasmus+, programme ARFITEC (Argentine France Ingénieurs Technologies). Lors de rencontres avec quelques alumni, la DRIPA a pu vérifier combien ils conservaient un excellent souvenir de leur formation à IMT Atlantique. Des témoignages qui pèseront pour convaincre les responsables de filières de la FIUBA (informatique, intelligence artificielle et embarquée, mécanique, électronique,...) que des échanges et collaborations plus larges avec IMT Atlantique seraient pertinents.

Avec la Faculté des Sciences exactes de l’Universidad de Buenos Aires des premiers contacts ont été établis via des chercheurs de l’école tout particulièrement avec le Centro de Investigaciones del Mar y la Atmósfera (CIMA/CONICET-UBA) sur l’environnement et la surveillance des océans. Les enseignants ont l’habitude de participer aux écoles d’été organisées de part et d’autre de l’Atlantique, renforçant ainsi les liens existants que la co-tutelle de thèse pourrait ancrer dans un partenariat plus fort.

Visite à la Fubia (université de Buenos Aires)
Visite à la Fiuba (université de Buenos Aires)

L’Argentine compte trois instituts de la Commission nationale de l’Energie atomique (CNEA) avec lesquels IMT Atlantique a signé des accords de partenariats. D’ores et déjà présents sur les échanges diplômants ou non d’étudiants (échanges académiques, étudiants de l’Institut Balseiro accueillis dans le cadre du Master of Science SARENA), IMT Atlantique et les Instituts Dan Beninson et Balseiro souhaitent explorer la possibilité de développer des axes de recherche.

La mission a également permis de rencontrer les Conseillers de Coopération des Ambassades de France en Uruguay et en Argentine pour faire le point sur les collaborations d’IMT Atlantique dans ces pays et pour connaître l'état actuel de la coopération scientifique et universitaire de la France sur place.

En savoir plus

Publié le 04.04.2022

par Fabienne MILLET-DEHILLERIN

Témoignages associés
Officier spécialisé
Officier de marine
Ingénieure
[Semestre académique] University of Tokyo - Japon
[Semestre académique] Institut Teknologi Bandung -…
[Semestre académique] Reykjavik University - Islan…
Analyste au sein du Pôle Data/Décisionnel at CIMUT…
Consultante fonctionnelle chez Capgemini
Consultant fonctionnel chez Ai3
Double-diplôme à Keio University, Japon
Principal Optical Networks Engineer
Energy Efficiency Manager chez STX France
MSc in Information Technology
Double-Diplôme en Chine
Double-degree student