Départements d'enseignement-recherche

Répartie dans 6 unités de recherche rattachées aux organismes de recherche nationaux (CNRS, INSERM), la recherche d'IMT Atlantique est portée en interne par 12 départements d'enseignement et de recherche.

Texte

  • Sept départements sont situés sur le campus de Brest : Informatique, Image et traitement de l'information, Langues et culture internationale, Logique des usages, sciences sociales et sciences de l'information, Mathematical and Electrical Engineering, Micro-ondes, Optique
  • Quatre sur le campus de Nantes : Automatique productique et informatique, Sciences sociales et de gestion, Systèmes énergétiques et environnement, Physiques subatomiques et technologies,
  • Un sur le campus de Rennes : Systèmes réseaux, cybersécurité et droit du numérique.

Positionnée autour de deux grands domaines scientifiques, Physique et ingénierie pour l'énergie et l'environnement et Sciences du numérique pour l'industrie et les services, la recherche d'IMT Atlantique s'appuie également sur les sciences sociales, économiques et de gestion pour répondre aux enjeux sociétaux.

  • Création de systèmes industriels adaptés et adaptables utilisant au mieux les ressources disponibles dans une perspective de développement durable.
  • Compétences fondamentales et appliquées relevant des mathématiques, de la recherche opérationnelle, de l’informatique, de la robotique et de l’automatique.
  • Développe des méthodes innovantes de traitement de l'information, de classification, de segmentation d'image, de reconstruction tri-dimensionnelle et de fusion multicapteurs.
  • Applications en traitement du signal, à l'imagerie médicale et à l'imagerie de l'environnement.
     
  • Architecture logicielle
  • Ingénierie de trafic des réseaux opérés
  • Services d'aide aux personnes dépendantes
  • Traitement sémantique de l'information

Trois pôles

  • Enseignement des langues étrangères
  • Recherche
  • Relations internationales.

Composé d'une équipe pluri-disciplinaire dans les domaines suivants :

  • mathématiques
  • informatique
  • intelligence artificielle
  • Aide à la décision
  • Economie
  • Sociologie

De l’observation aux algorithmes : apprendre, communiquer et traiter l’information

Domaines scientifiques : communications numériques, science des données et intelligence artificielle, conception de circuits et solutions embarquées

 

Recherches et études sur :

  • la modélisation, la conception, les réalisation et caractérisation des dispositifs de traitement de signaux hautes fréquences
  • les antennes et dispositifs associés
  • les supports de propagation originaux pour leurs applications dans des systèmes de communications variés (HF, IoT, Wi-Fi, 3G, 4G, Radar...).

Activités de recherche :

  • les communications et le traitement du signal optique
  • la caractérisation de composants optiques
  • l'ingénierie des composites cristal liquide-polymère pour de nouvelles fonctions optiques (e.g. télécom, protection individuelle, techniques de sécurisation, capteurs etc.).

Activités de recherche centrées sur les systèmes socio-techniques par l'analyse des transformations des organisations et des métiers.

  • Trois objets de recherche principaux : travail et activité, numérique et technologies, risques et résilience.
  • Trois domaines d’investigation : l’industrie, la santé et l’environnement.

 

Spécialisé dans le domaine de la physique nucléaire des hautes énergies et de la radiochimie.

Trois axes

  • l'Univers à Haute Energie,
  • Nucléaire et Environnement déchets matériaux
  • Société et Nucléaire et Santé. 
  • Ecotechnologies pour l’énergie et l’environnement (plus particulièrement sur les procédés de production d’énergie à partir de déchets)
  • Optimisation des systèmes énergétiques en interaction avec leur environnement
  • Les procédés d’élimination des polluants de l’eau, de l’air et des gaz.

Les domaines d'activités

  • Systèmes réseaux au sens large : les technologies pour les réseaux fixes et mobiles, l'internet des objets, l'étude et la sécurisation des systèmes,
  • Cybersécurité, par le renforcement de la sécurité des systèmes complexes, de l’industrie du futur et des infrastructures critiques
  • Droit et économie des activités numériques, à l’échelle d'un contexte européen et/ou international.