Master mention Management de l'innovation

Présentation du Master et du parcours Management des systèmes d’information et des données

Le master Management de l’innovation est un des plus anciens masters dans le domaine du numérique et de l’innovation (création en 2005). Il est cohabilité par l’Université de Rennes 1 et IMT Atlantique.

Ce master forme des spécialistes en stratégie, marketing et management de l’innovation qui exerceront au sein de PME/PMI, de grandes entreprises ou de start-up. Il répond aux attentes des entreprises, qui ont besoin de cadres polyvalents capables, selon le parcours, d’activer l’innovation, de manager leurs projets d’innovation ou de les accompagner dans leur transformation digitale.

La spécialisation se fait progressivement (des modules communs en M1 et des parcours dédiés en M2). Les diplômés reçoivent une formation à la fois polyvalente (économie, droit, marketing, techniques quantitatives) et professionnalisante (intervenants professionnels, projets tutorés, études de cas, stages, réseau d’anciens) qui leur permet de bien comprendre les mutations et adaptations des entreprises et d’appuyer ou conseiller les entreprises dans leurs projets innovants et leurs transformations (digitales, organisationnelles …)

Il dure deux ans et comprend trois spécialités ou parcours :

La première année est réalisée à l’Université de Rennes 1, Faculté des Sciences Économiques, pour tous les parcours.

La deuxième année du parcours Management des systèmes d’information et des données est réalisée à l’IMT Atlantique, campus de Brest. Les étudiants ayant validé un M1 en économie et management ou en ingénierie peuvent candidater en deuxième année (M2 parcours management des SI et des données).

Cette page présente le parcours Management des systèmes d’information et des données (IMT Atlantique), et spécifiquement la deuxième année, proposé par la iSchool de IMT Atlantique. (ce qu’est une iSchool).

Mots clefs

Technologies de l’information / Systèmes d’information / Conseil / Management / Maîtrise d’œuvre / Maîtrise d’ouvrage / Business Intelligence / Data science/ gestion de projet

Objectifs

La mise en place des systèmes d’information, la numérisation et le développement des flux de données, modifient les métiers, les modes de fonctionnement au sein de l’entreprise, les modes de coopération et de négociation entre les différents acteurs, et les stratégies de l’entreprise face à son environnement.

Le parcours Management des systèmes d’information et des données du master mention « management de l’innovation » fournit aux étudiants les compétences nécessaires pour devenir des spécialistes en systèmes d’information décisionnels, intervenant sur le conseil et l’assistance MoA et MoE, sur la conception, la mise ne place,  et le management des SI décisionnels et des entrepôts de données, et enfin sur la collecte et l’analyse des données business (data science).

Compétences acquises

Les étudiants ayant suivi ce parcours de master seront à même d’apporter à leur organisation des moyens techniques et managériaux pour une proactivité dans la mise en place de nouveaux processus organisationnels et usages en interne, de nouveaux produits et services en externe, tant en terme de positionnement de l’offre qu’en terme de business-models (modèles d’affaires). Qualifiés pour comprendre et résoudre les problèmes de transition supportés par les technologies numériques mises en œuvre, et notamment des questions liées aux données (big data, intelligence artificielle), ils seront également des acteurs performants dans l’accompagnement des changements induits par les processus de digitalisation et d’«innovation » permanents.

Grâce à l’expertise de l’IMT Atlantique en ingénierie et dans la formation de niveau master et doctoral, vous acquerrez des compétences de haut niveau, non seulement dans le domaine technique, mais aussi en communication écrite et orale, gestion de projet et travail de groupe, gestion de l’innovation.

Carrières et métiers accessibles

Ce parcours ouvre à un large panel de carrières dans les domaines suivants : maître d’ouvrage au sein des directions des systèmes d’information, consultant en organisation et systèmes d’information, consultant en marketing des systèmes d’information, chef de projet métier, ingénieur d’offre, responsable SI/BI, business data analyste.

Responsable d’applications dans un premier temps, vous pouvez évoluer vers des postes de responsabilité de projet plus ou moins avancés (chef de projet, directeur de projet) ou vous spécialiser vers des postes d’expertise sur des domaines fonctionnels ou techniques pointus (architecte, urbaniste, business intelligence, data science).

Pour ceux qui souhaitent poursuivre en doctorat, le master propose un parcours spécifique comprenant des séminaires d’approfondissement théorique et méthodologique (possibilité d’accès à une bourse de thèse du ministère ou dans le cadre d’une convention d’entreprise CIFRE).

  • Métiers de conseil, de stratégie et de cadrage (digital et autres)

    • Benchmarks

    • Études d’opportunité & business plans

    • Schémas directeurs & road map

    • Stratégie digitale et de données, digital marketing, CRM

Exemples : Consultant, analyste, (chief) Digital manager

  • Métiers du pilotage

    • Appel d’offres

    • AMOA & déploiement

    • Conduite du changement

    • Architecture d’entreprise (urbanisation du SI)

Exemples : conseil en SI, maîtrise d’ouvrage en SI, management et ingénierie d’affaire, assistance à maîtrise d’ouvrage

  • Métiers liés à l’optimisation et au progrès

    • Audit

    • Mise en place et industrialisation des processus

    • Définition et suivi des indicateurs de pilotage

  • Métiers liés à la big data et à l’intelligence artificiel

    • Audit et gestion du changement organisationnel, évolution des métiers, intelligence artificielle

    • Marketing digital

    • Définition et suivi des indicateurs de pilotage, Business intelligence

  • Entreprises cibles

    • Société de conseil (Wavestone, Deloitte Consulting, Mc Kinsey, Accenture…)

    • Grands groupes nationaux et internationaux

    • PME dans les TIC

    • Création d’entreprises digitales

Responsable de la formation

Nicolas Jullien

Déroulement et contenu du M2 MSID

(voir sur le site de Rennes 1 pour le détail du M1)

Attention, la rentrée s’effectue début septembre. Le mois de septembre est consacré à une harmonisation, en management, statistique et en programmation pour les étudiants n’ayant pas les bases. Les étudiants suivent des cours d’anglais an M2 (au minimum 3h/semaine)

Toutes les UE sont programmées sur 60h (40h en présentiel et 20h de travail personnel) et donnent lieu à 3ECTS. L’étudiant doit suivre et valider 8 UE, dont 3 UE « coeurs », ou de tronc commun, et 5 UE électives parmi celles proposées pour le master.
Le projet de master, sur le semestre d’automne, vaut 6 ECTS (120 de travail étudiant). Le stage de fin d’étude compte pour 30 ECTS.

Il est possible de faire ce M2 en contrat de professionalisation.

Semestre d’automne  (octobre à janvier inclus):

Les contrats pros réalisent le projet en entreprise. Le temps consacré à l’UE TAF D est aussi en entreprise. Pour chaque créneau d’UE (de A à E), l’étudiant(e) doit choisir parmi 1 ou plusieurs UE proposées.

UE « coeurs »: 

UE A : Introduction au machine learning ;

UE B : Société innovante ;

UE C : Stratégies digitales

UE électives :

UE D :

Contrats pro en entreprise

Entreprenariat

Initiation à la recherche

UE E :

Décrypter un marché

Architecture d’entreprise et urbanisation des SI

 

Semestre de printemps (février à septembre) :

Pour chaque créneau d’UE (de F à H pour les étudiants sous statut étudiant, de F à J pour les étudiants en contrat pro), l’étudiant(e) doit choisir parmi 1 ou plusieurs UE électives:

UE F :

Évaluation de l’expérience utilisateur

Marketing digital et CRM

UE libre

UE G :

Architecture de systèmes et SI urbanisés

Ingénieur d’affaire

Aide à la décision

UE H :

Contrat pro

Business intelligence

Conduite du changement

UE I :

Théorie Graphe et analyse réseaux sociaux

Conduite du changement

 

UE J :

Business intelligence

Ecosystèmes de l’innovation

 

Le stage commence début avril pour les étudiants sous statut étudiant, les étudiants en contrat professionnel sont à plein temps en entreprise à partir de début juin.

Nom complet, accréditation

« Master mention management de l’innovation, cohabilité par l’Université de Rennes 1 (établissement porteur) et IMT Atlantique, accrédité par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Ce master comporte trois parcours, le parcours Management des systèmes d’information et des données est réalisé à l’IMT Atlantique (campus de Brest)
Conforme au système EHEA.

Frais de scolarité totaux 2019: 2600€

Les droits d’inscription sont ceux d’un master universitaire classique.

Nous proposons en plus une formation à l’anglais (3h/semaine) au premier semestre, une période d'harmonisation en informatique, statistique et gestion de projet (en septembre) et une UV métier (préparation entretiens embauche, accès aux stages, etc.). Ces modules sont facturés séparément des droits d’inscription au master.

Admission

Attention, la rentrée s’effectue début septembre

Cas des élèves-ingénieurs de IMT Atlantique

Un élève-ingénieur ayant obtenu tous les crédits validant les quatre premiers semestres de la formation d’Ingénieur est admissible au M2 du Master Recherche. L’élève-ingénieur dépose un dossier de demande d’admission disponible auprès de la scolarité de l’École. Ce dossier est examiné par un jury d’admission propre à chaque spécialité. L’admission n’est définitive qu’après accord de ce jury et validation complète des quatre semestres. Dans ce cas, il est inscrit simultanément en M2 et en troisième année d’École d’ingénieur.

Cas des élèves extérieurs à IMT Atlantique :

Le M2 est accessible aux candidats titulaires d’un Master 1 (économie/gestion, statistique, MASS, informatique), d’un diplôme ingénieur ou d’un diplôme du type école de commerce / école de management.

Pour candidater, veuillez faire votre demande par mail auprès de Nicolas Jullien en joignant un CV avant le 15 mai 2020.

Les sélections se feront sur dossier, avec une session fin février et une session fin mai.

Dossier d’admission

Ce dossier comporte trois volets :

– un volet scolaire, contenant les résultats obtenus dans l’enseignement supérieur, avec le détail des notes obtenues en M1 ou en école d’ingénieur ;
– un volet expérience : stages effectués, langages informatiques, langues étrangères,… ;
– un volet motivation, qui correspond à une lettre argumentée sur papier libre.

Présentation des différentes UE

Présentation des UE cœurs :

  • UE C1 : Introduction au machine learning

L’UE vise à donner un socle théorique et pragmatique aux étudiants sur les concepts fondamentaux de la décision statistique et de l’apprentissage automatique (non supervisé et supervisé). L’UE propose deux visions complémentaires, l’une partant des données (data driven) et l’autre s’appuyant sur des modèles probabilistes (model driven). Le machine learning sera d’abord abordé sous l’angle de l’apprentissage non supervisé et de méthodes de réduction de dimension comme l’ACP, l’ACM et le clustering. L’apprentissage supervisé sera introduit à travers la théorie statistique de la décision et de l’estimation, qui inclut des approches paramétriques (Neyman-Pearson, classifieur de Bayes), non paramétriques (Parzen, k plus proches voisins) ou non métriques (arbre de décision).

Mots clés : statistiques, décision et estimation, data mining, machine learning, pattern recognition, logiciel R, langage Python.

Équipe pédagogique : Romain Billot, Philippe Lenca, Laurent Lecornu, Dominique Pastor

  • UE C2 Société innovante

Cette UE aborde l’innovation et les transitions numériques, et les questions qu’elles posent à la société et aux organisations (exemple : « l’Uberisation » ou les réseaux sociaux d’entreprise). L’innovation est multifacettes, son analyse requiert des approches diversifiées, elle bouleverse le positionnement des entreprises et leurs rapports de force, le pouvoir et le rôle des acteurs, les modèles économiques, les propositions de valeurs, l’emploi… À travers des interventions en économie, droit et sociologie, toutes orientées vers l’innovation, les techniques et le numérique, il s’agira d’appréhender les enjeux que représentent les transitions numériques à un niveau global.

Dans le travail personnel les étudiants utiliseront les deux MOOC existants au sein de l’IMT (« Innover en entreprendre dans un monde numérique » et « Pratiques collaboratives »).

Mots clés : Transition numérique, politiques et types d’innovations (de rupture, ouverte, collaborative), économie de la connaissance, business model, communautés, plateformes numériques, sociologie des techniques et de l’innovation, régulation, droit des contrats et de la propriété intellectuelle.

Équipe pédagogique : Inna Lyuvareva, Virginie Lethiais

  • UE C3 : Stratégies Digitales

Cette UE aborde les outils utiles aux futurs ingénieurs conseil et manager. Le digital est un des enjeux majeurs de l’entreprises, il s’agira d’appréhender les enjeux de changement que représentent les transitions numériques pour les organisations et les acteurs qui les animent. L’UV a pour objectif de présenter des outils méthodologiques mobilisables pour le conseil, l’audit et la mesure d’impact. Le cours se basera sur l’intervention de professionnels du consulting.

Mots clés : Audit, conseil, stratégie, transformation, nouvelles formes d’organisation et de travail, usages

Équipe pédagogique : Bernard Gourvennec, Myriam Le Goff-Pronost.

 

Présentation des UE électives

  • UE E1 : Décrypter un marché

Cette UE aborde les marchés des entreprises du numérique. Proposée sous forme de projet de GROUPE, cette UE a comme ambition de permettre aux apprenants de construire une vision GLOBALE sur un projet d’entreprise et/ou un marché.

Tous les outils disponibles seront utilisés (disposition à payer, prix psychologique, chaîne de valeur, modèle de revenus,…) quel que soit le secteur d’activité. La mise en pratique concrète sera faite sur tous secteurs d’activité issus d’autres TAF (santé, objets connectés…) ou autres : nouveaux produits ou services, automobile, agroalimentaire…

Mots clefs : études de marché, comportement de consommateurs en ligne, gestion de communautés, redéfinition de la chaine de valeur.

Équipe pédagogique : Bernard Gourvennec, Myriam Le Goff-Pronost

  • UE E2 : Conduite du changement

À l’heure des transitions numériques, la question de la gestion du changement se pose pour permettre le passage d’une organisation traditionnelle à une entreprise innovante tout en ayant facilité l’adhésion des collaborateurs. La conduite du changement devient alors un véritable enjeu pour les entreprises dans leur processus de transformation. L’UE a pour objectif d’amener les étudiants à comprendre comment est pensé le changement, comment il est mis en œuvre. Les pratiques de conduite de changement incluent le diagnostic, l’accompagnement et le pilotage. Des intervenants de cabinet de conseil participeront à l’UV et présenteront les outils qu’ils proposent à leurs clients.

Équipe pédagogique : Myriam Le Goff-Pronost

  • UE E3 : Aide à la décision

Cette UE aborde les différentes théories et outils qui permettent d’aider un ou plusieurs décideur à mieux comprendre et à résoudre leur problème de décision, tout en prenant en compte ses / leurs préférences sur les différents points de vue du problème. Dans les entreprises ou dans des collectivités confrontées à des problématiques de transition numérique, les managers sont souvent face à des données complexes et hétérogènes lorsqu’ils doivent prendre des décisions. Devant la multitude de points de vue à prendre en compte, et face à l’incertitude qui peut être liée à ces facteurs, ces décideurs peuvent être amenés à utiliser des outils formels d’aide à la prise de décision. Dans cette UE nous présenterons les différentes théories et outils qui permettent d’aider un ou plusieurs décideur à mieux comprendre et à résoudre leur problème de décision, tout en prenant en compte ses / leurs préférences sur les différents points de vue du problème.

Mots clés : Aide Multicritère à la Décision, Décision dans le risque et l’incertain, modélisation des préférences, décision de groupe

Équipe pédagogique : Patrick Meyer, Roger Waldeck

  • UE E4 : Business Intelligence

Les étudiants seront formés à l’utilisation des outils de business intelligence : reporting, tableaux de bords, indicateurs clefs de performance, consolidation et traitement de données hétérogènes, entrepôts de données. Ils seront mis en situation dans le cadre d’un projet abordant un thème au choix (santé, développement durable, logistique, comptabilité, etc…). Les étudiants, issus des TAF DigiC et Data Science, travailleront en groupes et auront l’opportunité d’incarner tout aussi bien le rôle de l’assistance à la maîtrise d’ouvrage (compréhension du domaine fonctionnel, accompagnement du client et recueil de ses besoins, lien avec la maîtrise d’œuvre) que celui de la maîtrise d’œuvre (mise en œuvre des aspects techniques).

Mots clefs : reporting, tableaux de bords, indicateurs clefs de performance, consolidation et traitement de données hétérogènes, entrepôts de données

Équipe pédagogique : Laurent Brisson

  • UE E5: Architecture d’entreprise et urbanisation des SI.

Pour être utile à l’entreprise, le SI doit être capable d’intégrer rapidement les évolutions propres à une entreprise ou à son environnement. Qu’il s’agisse du lancement d’un nouveau produit, d’un choix stratégique de fusion/acquisition, ou d’une « simple » évolution réglementaire, l’entreprise adapte son organisation pour atteindre ces objectifs et le SI doit s’adapter rapidement à ces nouvelles contraintes. Adaptabilité, durabilité, réactivité du SI : autant de qualités naturellement exigées par les responsables de l’entreprise (le « métier ») et qui mobilisent toutes les énergies des Directions de Systèmes d’Information (DSI), tant les difficultés sont nombreuses, en particulier une adaptation à des évolutions rapides du métier de l’entreprise. L’UV s’attache à présenter les modèles et les méthodes mises en œuvre pour structurer cette relation entre les clients du système d’information, désignés généralement sous le terme de maîtrise d’ouvrage (MOA), et la DSI. Un effort particulier portera sur l’urbanisme des SI qui, via un « alignement » du système d’information / système informatique (applications et architectures techniques) sur le métier (modélisés via les processus métier), permet de faciliter la prise en compte par le SI des évolutions métier.
Cette UV a pour finalité de former des managers comprenant l’enjeu majeur des SI dans l’entreprise et au fait des méthodes modernes de gestion du SI.

Mots-clés : alignement stratégique, points de vue de l’architecture d’entreprise, modèles des points de vue d’un SI urbanisé

Équipe pédagogique : Jacques Simonin

  • UE E6: Architecture de système et SI urbanisé

Reflets d’une organisation hiérarchisée et fractionnée, les anciens SI privilégiaient des applications fermées, centrées autour de bases de données omniprésentes imposant jusqu’à leurs méthodes et leurs langages. Les évolutions rapides des entreprises (stratégie, externalisation, fusion, etc.) d’une part, celle des méthodes et des technologies informatiques d’autre part, ont engagé les SI dans une exigence de support continu à la stratégie de l’entreprise. Concrètement, cette évolution se manifeste par une amélioration de l’interaction et de l’intégration entre les SI de l’entreprise constitués au fil du temps par une juxtaposition de logiciels applicatifs divers. Mais face aux nouveaux besoins d’intégration, les enjeux architecturaux explosent et conduisent à la mise en place d’architectures orientées services. Dans tous les cas, la complexité des systèmes générés exige des formalismes adéquats, tels qu’une modélisation de concepts propres à l’architecture de système, et la mise en œuvre de méthodologies extrêmement rigoureuses.

L’UV est dédiée à la compréhension des problématiques architecturales lors du développement des applications composant les systèmes d’information.

Mots-clés : architecture de système, modèles des points de vue d’un système, alignement des points de vue d’un système et des points de vue d’un SI urbanisé.

Équipe pédagogique : Jacques Simonin, Maria-Teresa Segarra, Philippe Tanguy

  • UE E7 : Ingénieur d’affaire

Cette UE aborde l’ensemble des missions d’un ingénieur d’affaires et comment il permet à l’entreprise digitalisée de positionner le client et ses besoins au cœur de ses processus. De la détection des besoins clients au dimensionnement de l’offre les nouveaux ingénieurs d’affaires doivent maîtriser l’ensemble des possibilités offertes par la digitalisation des supports et des contenus. Les produits et services proposés par les entreprises sont eux-mêmes de plus en plus numérisés. Cette UE impliquera l’intervention de différents professionnels.

Mots clés : Avant-vente, réponse à appel d’offre, affaires, négociation, accompagnement, international.

Équipe pédagogique : Nicolas Jullien, Bernard Gourvennec

  • UE E8 : Marketing digital et CRM

Cette UE aborde, à l’heure du tout numérique et du temps réel, la gestion de la relation entre les entreprises et leurs clients. Les différentes dimensions de cette relation digitale seront analysées en partant de la collecte des données (web, comportements), le traitement de ces données (Use case de Data science en marketing ) jusqu’à la mise en œuvre des outils : sites web, marketing viral et social, search engine marketing (référencement et liens commerciaux). Enfin l’UV abordera les possibilités du marketing «one to one» offertes par la digitalisation.

Elle sera réalisée en partenariat fort avec La grande Maison – The Corner

Mots clés : marketing, web , référencement, one to one. Experience client, customer-centric, digital brand management.

Équipe pédagogique : Bernard Gourvennec

  • UE E9 : Évaluation de l’expérience utilisateur

L’utilisation des dispositifs innovants issus des TIC entraînent l’apparition de nouveaux comportements. Les méthodes expérimentales issues du TAM (Technology Acceptance Model) permettent de prédire l’acceptabilité des innovations a priori. Une fois le prototype développé les premières expériences utilisateurs apportent un éclairage sur l’utilisabilité du nouveau dispositif. Finalement l’évaluation de l’utilisation des NTIC dans la vie quotidienne permet de caractérisation l’appropriation par les utilisateurs.

L’objectif est ici d’appréhender le facteur humain dans l’acceptation des NTIC au moyen de méthodes et d’outils qualitatifs et quantitatif. En plus des exemples concrets abordés en cours, des études manipulant ces outils et allant jusqu’au traitement et à la valorisation des résultats seront menées.

Mots clés : comportement, mesures, acceptation, analyse, expérience utilisateurs.

Équipe pédagogique : Mathieu Simonnet.

  • UE E10 : Théorie Graphe et analyse réseaux sociaux

Ce cours est une introduction à la méthodologie et aux outils de la modélisation des problèmes sous la forme d’analyse de graphes.

Il s’appuie sur plusieurs défis qui visent à montrer comment différents types de situations, ou de questions, peuvent être analysés, via des méthodologies spécifiques d’analyse de données, et quelle méthodologie est la mieux adaptée à chaque situation. Pour chaque défi, les étudiants devront exprimer une question pratique (que recherchons-nous ?); expliquer comment cette question peut être modélisée en réseau ; évaluer les données disponibles (analyse descriptive, conservation ou pré-formatage des données) ; et choisir les outils analytiques qui peuvent, dans le traitement des données, répondre à la question (les enseignants fourniront les algorithmes ou les documents à explorer pour les trouver, ou aider les étudiants à parcourir le Web pour ensuite les trouver ; ils indiquent les bibliothèques logicielles qui les mettent en œuvre).

Ces différentes étapes sont celles de la méthodologie CRISP-DM, couramment utilisée par les spécialistes des données.

En ce qui concerne les connaissances acquises, nous nous concentrerons sur :

  • théorie des mathématiques des graphes ;

  • avec un accent particulier sur les outils d’analyse des réseaux sociaux, les métriques et les algorithmes associés qui permettent d’analyser les graphes dans lesquels les nœuds sont des personnes ;

  • une introduction à la sociologie, qui a défini ce qu’est un réseau social, et à la gestion d’équipe virtuelle. Ces sciences et leur concept aideront à définir les questions auxquelles il faut répondre et comment les modéliser comme un réseau social, et donc un graphique, à analyser.

Équipe pédagogique : Cécile Bothorel, Yannis Haralambous, Nicolas Jullien

  • UE E11 : Écosystèmes de l’innovation

On connaît de mieux en mieux les fablab et autres tiers lieux, directement issus de la recherche et de l’économie du numérique, présentés comme les nouveaux espaces de l’[open-]innovation et de la créativité. D’autres courants de l’innovation ont émergé ces dernières décennies pour répondre à des situations de tension sur les ressources, comme l’innovation frugale ou par retrait, ou portés par les courants du Do It Yourself et du pouvoir d’agir, comme l’innovation sociale.

Équipe pédagogique : Annabelle Boutet.

  • UE E12 : Théorie des jeux, modélisation à base d’agents et applications

Les systèmes socio-économiques actuels impliquent plusieurs types d’acteurs (fournisseurs de service, producteurs de matières premières, constructeurs, intermédiaires), chacun avec ses objectifs propres. Le but de ce cours est de comprendre comment modéliser et étudier ces interactions. Pour cela, on utilise le formalisme de la modélisation économique, en particulier de la théorie des jeux et de la modélisation à base d’agents, pour lesquels la notion d’équilibre est une clé vers l’anticipation des issues de l’interaction. Ces résultats et outils peuvent être appliqués dans des domaines variés, comme l’économie, les sciences politiques, la biologie ou l’optimisation distribuée, entre autres.

Outils: théorie des jeux non- coopérative et coopérative, optimum de Pareto, enchères, jeux de routage, système Multi-Agent.

Domaines d’applications : Économie des réseaux, régulation, gestion des communs, systèmes sociaux et géographiques (régulation urbaine, sociale), prix de marché, tarification.

Équipe pédagogique : Isabel Amigo, Patrick Maillé, Roger Waldeck