Quentin JODELET

Photo Quentin Jodelet
Expérience internationale
Double-diplôme à Keio University, Japon
2017-
2019

Lors de ma seconde année à IMT Atlantique j’ai eu la chance de pouvoir découvrir le monde de la recherche sous la tutelle du Professeur Vincent Gripon. Fort de cette expérience, j’ai souhaité poursuivre dans cette voie et j’ai ainsi décidé de partir au Japon pour un double diplôme de deux ans à Keio University : Faculty of Science and Technology, au sein du laboratoire du Professeur Masafumi Hagiwara.

En effet, même s’il est nécessaire de suivre quelques cours qui sont dans l’ensemble très accessibles, la formation proposée par Keio University est entièrement pensée autour de la recherche. Chaque étudiant se doit de rejoindre un laboratoire afin d’y poursuivre des recherches se concluant par l’écriture d’une thèse de Master et aussi dans certains cas par une présentation lors d’une conférence ou par une publication dans un revue scientifique. Le choix du laboratoire, qui se fait avant le début de l’échange, est extrêmement important car en plus de définir le domaine de recherche, il conditionne aussi le mode de fonctionnement et l’ambiance générale du laboratoire. Ces deux paramètres sont loin d’être négligeables tant ils peuvent varier d’un laboratoire à l’autre et changer drastiquement l’expérience du double diplôme. De façon générale, la recherche en laboratoire durant le double diplôme demande une certaine autonomie. Aucune initiation à la recherche n’est proposée et le professeur ayant le plus souvent plus d’une vingtaine d’étudiants dans son laboratoire, il n’a pas la capacité de suivre précisément le travail de chacun et ne pourra fournir guère plus que quelques commentaires une fois par mois. Ainsi, il peut être préférable de préparer sa recherche avant son départ : s’initier à la recherche en laboratoire avec le soutien d’un professeur durant son cursus à IMT Atlantique et bien définir son sujet de recherche en avance permettent de débuter le double diplôme plus sereinement. Cela n'est néanmoins pas obligatoire et la majorité des élèves en double-diplôme trouvent leur sujet de recherche durant leur échange.

Le cursus de Keio University offre un cadre très plaisant et une liberté des plus appréciables. D’un point de vue scolaire d’abord, en plus des cours scientifiques dispensés par la Faculty of Science and Technology, il est possible de suivre les cours des autres facultés de l’université ou de faire des stages en entreprise rapportant des crédits. De plus, l’université organise différentes activités ponctuelles tels que la découverte de riziculture à destination des étudiants français : à quelques heures de train du campus, on peut faire pousser son propre riz avec l’aide de cultivateurs locaux. Enfin, il est également aisé de trouver du temps pour découvrir le pays ou participer à des activités extrascolaires en rejoignant l’un des quelques 300 clubs de l’université. Une fois le double diplôme terminé, il est possible de continuer ses études à Keio University en se lançant dans un doctorat.

Parcours & portraits
Consultante fonctionnelle chez Capgemini
Consultant fonctionnel chez Ai3
Communication System and Network Engineering
Energy Efficiency Manager chez STX France
MSc in Information Technology
Double-Diplôme en Chine
Double-degree student
Architecture and Engineering for the Internet of T…
IT & Digital Services Program Manager
Director, Business development
Directrice des services
Chef de projet
Business Insights & Analytics Lead
MSc in Information Technology
Tous les portraits