Bruno ROHOU soutient sa thèse de doctorat

Titre : Modélisation des ports de Brest (France), Rosario et Mar del Plata (Argentine) en tant que macro systèmes technologiques complexes : Application à la modélisation des connaissances pour l'histoire des sciences et des techniques

Mots-clés : Port, Histoire des Sciences et Techniques, Ontologies, Web sémantique

Texte

Composition du jury :

  • M. CHARLET Jean, chargé de MissionLIMICS - PARIS 03EME
  • M. DE MARCO MIGUEL ANGEL, Professeur
    Nucleo de Estudios Historicos - ROSARIO, SANTA FE, ARGENTINA
  • M.GARLATTI Serge, Professeur
    IMT Atlantique - PLOUZANE
  • MME GUEDJ MURIEL, Maître de conférences
    Université de Bretagne Occidentale - BREST
  • M. LAUBE SYLVAIN, Maître de conférences
    Université de Bretagne Occidentale - BREST
  • M.QUERREC RONAN, Professeur des universités
    ENIB - PLOUZANE

 

quai-brest

Figure : Illustrations quai de brest de 1855 à 1921

Résumé :
Cette thèse s'insère dans le programme du Centre  F.  Viète  "Histoire  comparée  des  paysages culturels portuaires" et porte sur la compréhension de l’évolution  scientifique  et  technologique  des  ports  de Brest (France), Mar del Plata et Rosario en Argentine  à l’époque contemporaine. L’hypothèse de recherche est de considérer un port comme un macro-système technologique  complexe  dont  l’évolution  spatio-temporelle  en  tant  qu'artefact  s’inscrit  dans  une histoire des sciences et des techniques. Ces artefacts sont  considérés  comme  indicateurs  signifiants  de cette évolution. L'objectif de cette thèse est de bâtir une  histoire  comparée  des  ports,  de  proposer  et  de valider  de  nouvelles  méthodes  de  travail  en humanités numériques. Pour satisfaire à ces objectifs, nous  avons  produit  une  histoire comparée  des ports considérés. Puis, nous avons développé un modèle d'évolution de ces  ports,  appelé  HST-PORT,  à  partir  du  méta modèle  SHS,  ANY-ARTEFACT.  A  partir  du  modèle HST-PORT,  nous  avons  conçu  une  ontologie  de référence,  appelée  PHO  (Port  History  Ontology). Cette dernière  est fondée sur l’ontologie CIDOC-CRM et  en  reprend  donc  le  modèle  événementiel.  Cette ontologie  a été évaluée  avec succès  en reproduisant l’histoire  comparée  des  ports  considérés  faites  par des  historiens.  A  terme,  Il  s'agit  de  concevoir  de nouveaux  systèmes  d'information  fondés  sur  ces ontologies et le web sémantique  pour indexer,  publier et  interroger des sources historiques afin de produire une histoire comparée.

Soutenance le  jeudi 13 décembre 2018 à 14h00 à l'UFR Lettres et Sciences Humaines - salle des thèses Yves Moraud - B001.

Publié le 18.12.2018

par Pascale MÉNARD