Camouflage adaptatif des véhicules militaires : l’effet «Caméléon»

Les véhicules militaires en intervention doivent être le plus discrets possible et pouvoir se fondre en temps réel dans n’importe quel environnement! Dans ce but la Direction Générale de l’Armement (DGA) est à l’initiative du projet «Caméléon» de peau active pour le camouflage. Ce projet est piloté par la société NEXTER Systems, l’un des plus grands acteurs français de l'industrie de défense. La technologie retenue pour cette peau active est une technologie innovante à base de cristaux liquides, développée au département Optique d' IMT Atlantique. Disposer d’une telle technologie est indispensable aux armées de demain.

Texte

Aujourd’hui, les blindés adoptent des motifs de camouflage adaptés aux différents théâtres d’opération : parfois couleur sable pour s’engager dans le désert, ou vert et marron en terrain Européen. Il n’existe pas de camouflage universel, cela rend nécessaire un passage par l’atelier peinture avec toutes les contraintes que cela engendre pour tout changement de mission. D’où l’idée de disposer d’une sorte de manteau capable d’offrir un camouflage actif et adaptatif aux véhicules selon les circonstances : le projet « Caméléon ».

Une technologie innovante...

Les études sur cette technologie ont commencé à la demande de la DGA et de NEXTER Systems en 2012 avec pour objectif de réaliser un démonstrateur opérationnel de peau active. De quoi s’agit-il exactement? D’une peau constituée par un assemblage de plaques pouvant changer de couleur qui sont disposées sur le véhicule. Des caméras et des capteurs embarqués permettent d’identifier l’environnement dans lequel il évolue; un algorithme analyse alors les images; puis les couleurs et les textures détectées sont reproduites sur les plaques pixelisées qui couvrent le véhicule pour le rendre quasiment invisible à 100 mètres, à la fois pour l’œil humain et dans un avenir proche pour les caméras thermiques (infrarouge).

... du département Optique.

Le système intelligent "Caméléon" permettra donc aux véhicules militaires d’être dotés d’une véritable furtivité. Ils pourront évoluer le plus discrètement possible dans un environnement hostile et cela grâce à la technologie développée par le département Optique d’IMT Atlantique. Un premier démonstrateur de plaques a été présenté à EuroSatory 2014, le salon international consacré à la défense et à la sécurité terrestre et aéroterrestre. Une peau opérationnelle recouvrant un robot terrestre a ensuite été exposée à EuroSatory 2018 sur le stand du ministère des armées. Enfin, dernièrement au Forum Innovation Défense 2018, qui se tenait à Paris du 22 au 24 novembre, vitrine des innovations majeures de l'Armée, le projet « Caméléon » a été nominé avec 2 autres au titre de projet très innovant.

cam%C3%A9l%C3%A9on.JPG
La prochaine étape consistera à équiper différents types de blindés avec cette peau active. Pour le moment un prototype a été réalisé à l'échelle 1/12e. Et un prototype de peau de 3 m² est annoncé pour 2020. A terme, l'entreprise NEXTER envisage de concevoir, en collaboration avec le département Optique et la société Eyes3Shut (essaimage d' IMT Atlantique) des plaques souples qui pourraient aussi être apposées sur des hélicoptères, des bateaux, voire des treillis.

 

Contacts

Laurent Dupont - département Optique - IMT Atlantique

laurent.dupont@imt-atlantique.fr

Publié le 10.12.2018

par Laurent Dupont

Portraits associés
Energy Efficiency Manager chez STX France
Data Scientist chez Micropole
Doctorant en robotique au CEA
Département automatique, productique et informatiq…
Directeur Recherche et Innovation d'IMT Atlan…
Responsable du laboratoire CERL - Chercheur-associ…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Responsable du département systèmes énergétiques e…
Responsable du département automatique, productiqu…
Tous les portraits