Faire de l’électronique, c’est aussi pour les filles !

Le site de l'Unesco fait un focus sur le travail de Sylvie Kerouédan et de Valérie Marc dans le domaine de l'électronique. Toutes deux proposent particulièrement aux filles des ateliers ludiques basés sur la créativité.

Texte

Sylvie Kerouedan Téléfab Télécom Bretagne 2015

Sylvie Kerouédan présente le Téléfab lors de la Journée Portes ouvertes à Télécom Bretagne en février 2015.

Pour Sylvie Kérouédan, enseignante-chercheuse au département Électronique d’IMT Atlantique, « Apprendre grâce aux nouvelles technologies et en particulier « les mobiles » est un atout dans la diversité des thèmes et des supports abordés. Chacun peut y trouver son compte à condition de savoir chercher. Mais en parallèle au fait d’apprendre et de consommer des technologies, il est important de développer une appétence à être acteur de ces technologies. Il est important que les jeunes utilisateurs de technologies se rendent compte qu’ils sont capables de s’approprier les nouvelles technologies pour agir et proposer des applications et des objets. La première étape est de leur donner envie de s’intéresser aux technologies via des objets connectés et interactifs qu’ils pourront élaborer de A à Z (de l’électronique à la programmation, en passant par le design). Mais s’il est relativement facile d’amener les jeunes hommes vers cette appropriation des technologies, les jeunes filles, dès le collège, s’auto-censurent souvent en n’envisageant pas une seule seconde être capable de Faire. Nous (une collègue enseignante d’informatique à l’université et moi-même) avons proposé d’amener les filles dès 9–10 ans à ces technologies par le biais d’ateliers « ludiques » basés sur la créativité où se mêlent imagination et technologie : badges lumineux, tableaux interactifs, animaux imaginaires… L’idée est d’attirer les jeunes filles en particulier par des choses auxquelles elles sont plus sensibles (type loisir créatif), et mine de rien de leur montrer qu’elles sont capables d’en faire des objets interactifs. Après une année d’expérimentation, nous avons constaté un engouement des jeunes filles qui, après la découverte, ont osé aller davantage vers la robotique sans se brider… c’est ce que nous souhaitions. Nous espérons pouvoir augmenter nos possibilités d’accueil et nous travaillons avec les enfants pour leur proposer de nouveaux défis : soudure, arduino, scratch le chat, et pourquoi pas aller plus loin en programmation avec appinventor, tangara, … »

Sylvie Kerouédan et Valérie Marc

Sylvie Kerouédan est enseignante-chercheuse au département Électronique d’IMT Atlantique. Après un diplôme d’ingénieur en 1994, elle fait une thèse en électronique qu’elle soutient en 1998. Elle devient maître de conférences et son parcours, tant en recherche qu’en enseignement, lui permet de soutenir en 2011, une habilitation à diriger les recherche qu’elle intitule « Transmettre : informations et savoir » , mettant en évidence une envie toujours présente de vulgariser les sciences, de faire découvrir par la pratique les sciences. Depuis 2011, elle porte au sein d’IMT Atlantique, le projet de Téléfab et participe activement à la création des Fabriques du Ponant (fablab associatif brestois).
Valérie Marc, après un diplôme d’ingénieur de l’Insa de Toulouse et plusieurs années d’enseignement en BTS informatique en région parisienne, arrive sur un poste de professeur agrégé en informatique à l’Université de Bretagne Occidentale. Elle enseigne à un public très varié (étudiants en lettre, en sciences, formation continue…) lui permettant de mettre en pratique des moyens et des méthodes innovantes d’enseignement. Elle participe au sein de l’association La Maison du libre à la diffusion au plus grand nombre de technologie et logiciel libres.

 

Contacts

Sylvie Kérouédan, département Électronique IMT Atlantique - sylvie.kerouedan@imt-atlantique.eu
Publié le 05.03.2015

par Delphine LUCAS