CUBAIR : un prototype pour purifier l’air intérieur

Améliorer la qualité de l’air intérieur ? C’est l’objectif du projet CUBAIR. En mettant au point un nouveau système de traitement, des chercheurs sont parvenus à réduire de manière significative la concentration de particules fines et d’oxydes d’azote.

Texte

Depuis 4 ans, le groupe de chercheurs venant du Cerema, d’IMT Atlantique et du LaTep (laboratoire de l’université de Pau et des pays de l’Adour) a développé un prototype d’épuration de l’air. L’assainissement se déroule en 3 temps. D’abord, l’air insufflé est filtré par des charbons actifs aux caractéristiques différentes. Ces matériaux permettent de capturer des composés organiques présents dans l’air — on peut penser aux pesticides. À la sortie, l’air passe par une étape de filtration plus classique pour éliminer les particules fines. La dernière étape est une étape de photocatalyse. Sous l’action d’une lumière ultraviolette, des molécules de dioxyde de titane vont réagir avec quelques-uns des polluants restant dans l’air.

boucle_photocatalytique_400.jpg
Boucle photocatalytique

Ecouter le podcast

En savoir plus

Publié le 24.10.2018

par Pierre-Hervé VAILLANT

Portraits associés
Energy Efficiency Manager chez STX France
Data Scientist chez Micropole
Doctorant en robotique au CEA
Département automatique, productique et informatiq…
Directeur Recherche et Innovation d'IMT Atlan…
Responsable du laboratoire CERL - Chercheur-associ…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Responsable du département systèmes énergétiques e…
Responsable du département automatique, productiqu…
Tous les portraits