Lauréats du Concours Coup de Pouce Bretagne

Le campus de Brest d'IMT Atlantique a accueilli le jeudi 6 décembre les 1ers lauréats du Concours Coup de Pouce Bretagne.

Texte

2018%2012%2006%20CDP%20BRETAGNEPM.jpgLe 1er prix du Concours Coup de Pouce a été décerné à Fil&Fab issu de l'Incubateur ENSTA Bretagne. Les 2ème prix Andyamo et 3ème prix Live Step sont respectivement issus de l'Incubateur IMT Atlantique campus #Brest et campus #Rennes.

Texte

1er prix Fil&Fab (Incubateur ENSTA Bretagne) avec une 1er prix (10.000 euros) décerné à Fil&Fab

Des luminaires en filets de pêche recyclés. C’est, entre autres, ce que proposent les 4 associés brestois de Fil&Fab, 1er prix du concours Coup de pouce de Brest. « Nous sommes designers de formation, explique Théo Desprez, co-fondateur de Fil&fab. Il y a 3 ans, en nous baladant au port de Brest, nous nous sommes demandés ce que devenaient tous les filets de pêche et si des filières de recyclage existaient. »

En commençant quelques recherche, Théo et ses futurs associés se rendent compte qu’aucune solution concrète n’existe et que tout reste à créer dans ce domaine. Ils décident alors de s’atteler à ce projet environnemental, en créant un écosystème d’acteurs : « nous avons travaillé avec la région Bretagne, le Technopôle Brest-Iroise, ainsi qu’avec une structure d’insertion sociale, relate Théo Desprez.

A la suite de cette phase expérimentale, nous avons présenté notre projet pour la première fois au public lors des fêtes maritimes en 2016. Nous avons reçu un bon accueil du public et cela nous a encouragés à aller plus loin. » Désormais, l’objectif de Fil&Fab est de pouvoir industrialiser le processus de recyclage des filets de pêche. « Nous souhaitons créer un site de recyclage au 2e semestre 2019, confie Théo Desprez.

La dotation que nous venons de recevoir va nous être très utile pour l’investissement dans la chaîne de production. » La matière première ainsi obtenue sera d’une part vendue en tant que telle en B2B, et d’autre part utilisée par Fil&Fab pour concevoir des objets de décoration en tous genres. « Comme nous sommes designers, nous n’avons pas de limites sur les objets que nous pourrons fabriquer grâce aux filets. Notre objectif est de créer des objets maritimes qui ont une histoire, et une forte valeur ajoutée. »

Texte

2ème prix (6.000 euros) décerné à Andyamo

« Relier les points d’un itinéraire touristique sans fracture d’accessibilité. » Voici l’objectif de Sébastien Guillon et Marco Petitto, co-fondateurs de Andyamo. « Au début nous avons lancé une activité associative qui permet à tout un chacun de télécharger un itinéraire adapté à ses propres contraintes : le handicap, la mobilité réduite, ou une poussette pour les enfants. »

Désormais, Sébastien Guillon se lance dans l’étape suivante : proposer un générateur d’itinéraires touristiques aux villes et métropoles. « Nous travaillons déjà avec l’office de tourisme de Grenoble sur un générateur intégré sur leur site, explique Sébastien Guillon. Cet outil fonctionne à partir de 3 critères : le profil de la personne (fauteuil manuel ou électrique, personnes âgées ou familles), les centres d’intérêts et la date du séjour. »

Ce générateur fonctionne à partir d’une collecte des données d’accessibilité de la commune, puis d’une cartographie et d’un maillage du territoire. « Marco a eu un accident et est tétraplégique depuis, détaille son associé. Nous nous sommes rendu compte des difficultés des personnes handicapées pour se balader, visiter. » Forts de la dotation de 6.000€ du prix Coup de pouce, ils vont pouvoir investir dans le développement de leur algorithme.

Texte

3ème prix (4.000 euros) décerné à LiveStep

Franck Le Dortz et Romain Berrada sont les co-fondateurs de LiveStep, une start-up qui a mis au point une semelle connectée qui détecte les chutes des seniors. « Nous nous sommes rencontrés lors d’un hackathon à Rennes sur le thème du « Bien vieillir à domicile », explique Franck Le Dortz. Nous avons d’abord travaillé sur un chausson connecté, puis sur la semelle. » Avantage de cette semelle : elle peut s’adapter à tout type de chaussant. En test actuellement sur une dizaine de personnes dans un EHPAD, elle sera commercialisée dès 2019. « Pour les EHPAD, l’offre s’accompagne d’une plateforme web sur laquelle le personnel peut consulter des statistiques, comme l’heure de la chute, le sens de la chute, mais aussi si la personne s’est cognée contre un objet en tombant. »

A terme, les lauréats du 3e prix du concours Coup de pouce souhaitent également lancer une offre pour les particuliers, qui inclurait un système d’alerte aux proches de la personne âgée.
 

Texte

« Avec le Concours Coup de Pouce, notre Fondation encourage l’esprit d’entreprendre et soutient le développement de ces jeunes entreprises. Notre dotation intervient à un moment clé et contribue à franchir un cap décisif dans leur aventure entrepreneuriale » explique Maryvonne Le Roch-Nocera, vice-présidente de la Fondation Le Roch–Les Mousquetaires.

« Coup de pouce est un des rares concours destinés à de jeunes entrepreneurs déclinés sur tous les territoires qui associe des entreprises et des établissements d'enseignement supérieur, souligne Pierre Trémenbert Adjoint au directeur du développement et des relations entreprises, responsable de l'Incubateur multi-sites d'IMT Atlantique. IMT Atlantique, qui forme ses étudiants à l'innovation et à entrepreneuriat et héberge 42 start-ups dans son incubateur, est fière d'accueillir la finale de la 1ère édition bretonne de ce concours. Coup de pouce donne un vrai coup de main aux étudiants entrepreneurs avec une dotation financière et un coup de projecteur médiatique ! »  

Publié le 10.12.2018

par Priscillia CREACH