Mention spéciale du jury pour Pierre-Xavier Baudoux au Concours national promotion de l’éthique professionnelle

Le concours national promotion de l'éthique professionnelle a rencontré un vif succès cette année avec près de 900 participants.

Texte

 Une Mention spéciale du jury 2015, meilleur classement après le Prix national, a été décernée à Pierre-Xavier Baudoux d’IMT Atlantique pour son essai sur le rôle de l’entreprise à initier une réflexion éthique.

Pierre-Xavier Baudoux, étudiant en Master spécialisé cybersécurité à Télécom Bretagne

Pierre-Xavier Baudoux, étudiant en Master spécialisé cybersécurité à Télécom Bretagne

Les étudiants du District RI 1650 (Bretagne – Mayenne) se sont distingués en raflant trois mentions spéciales du jury ! Victoria Potdevin d’Agrocampus avec son essai « Nourrissons-nous d’éthique. La place de l’éthique professionnelle dans l’industrie agro-alimentaire », l’équipe composée de Juliette Champagnat, Agathe Duval et Logan Penvern avec leurs travaux sur le « Land grabbing. Nécessité d’une éthique sur les transactions foncières agricoles » d’AgroCampus et bien sûr Pierre-Xavier Baudoux, étudiant en Master spécialisé cybersécurité à IMT Atlantique (campus de Brest) a quant à lui proposé un essai  intitulé : D’un cyber-étiquetage à une cyber-éthique.

Résumé de l’essai de Pierre-Xavier Baudoux
Depuis son apparition, le numérique a su se rendre indispensable dans des pans entiers de l’économie ou de la vie quotidienne, en proposant de stocker des données ou de faciliter la communication. Les données ainsi livrées sur le net ne sont pourtant pas tracées et leur utilisation par un tiers n’est plus contrôlable par leur propriétaire. Pire encore, nous livrons parfois des informations personnelles sans nous en rendre compte. Ces nouvelles pratiques soulèvent des enjeux éthiques très importants, mettant ainsi en exergue la nécessité d’un droit à l’oubli. Cette dépendance que nos sociétés se sont créées envers le numérique ne doit pas devenir une aliénation, le droit à la déconnexion est donc également un élément essentiel à prendre en compte pour rendre l’utilisation du numérique plus harmonieuse. De par sa place centrale dans notre relation au numérique, l’entreprise a un rôle primordial pour initier la réflexion éthique qui doit ainsi être menée sur le sujet. C’est en formant, en informant et en intégrant l’éthique, dès la conception ou la commercialisation d’un service numérique, qu’elle pourra espérer rétablir la confiance des usagers envers le « cyberespace ». Elle doit enfin repenser sa vision du profit et considérer qu’éthique et marketing ne sont pas forcément antinomiques.

 

Contacts

Cendrine Le Locat, mission Développement durable et responsabilité sociétale - cendrine.lelocat@imt-atlantique.fr
Publié le 19.05.2015

par Delphine LUCAS