« Modélisme astronomique » : réalisation d’une maquette du télescope de l’Observatoire de la Pointe du diable

La maquette à échelle ¼ du télescope permet de rendre accessible au plus grand nombre les principes de la mécanique et de l’optique en astronomie à travers un outil de vulgarisation. Elle est notamment utilisée lors des visites scolaires.

Texte

lunette horizon resizeStéphen Le Gall et Kévin Raimondeau, doctorants au département Optique, Jean Le Hir, Bertrand Séguenot et Tyffen Le Vern de l’association Gens de La Lune, nous expliquent leur démarche :

« Le modélisme consiste en la fabrication et le pilotage de maquettes à une échelle réduite par rapport au modèle original. Habituellement, cela concerne plutôt les avions, les bateaux ou encore les trains. À l’Observatoire astronomique de la Pointe du Diable, ce principe est appliqué  à notre télescope et nous  avons ainsi réalisé une maquette à l’échelle ¼ de l’instrument en question. Cette maquette a pour objectif de rendre accessible à tous les principes de la mécanique et de l’optique en astronomie à travers un outil de vulgarisation pour le grand public. La maquette étant dotée de moteurs, il est possible de reproduire le pointage du vrai télescope, aussi bien de manière indépendante (pour une démonstration), que de façon simultanée (comme outil de contrôle). Enfin, l’ensemble des pièces étant reproduit, cette maquette se trouve d’une grande aide pour l’organisation de la maintenance et l’optimisation de l’instrument. »

 

La réalisation de cette maquette est passée par différentes étapes : «  Tout d’abord, l’ensemble des pièces du télescope a dû être mesuré (plus de 150 pièces) afin de produire une modélisation tridimensionnelle de l’ensemble de l’instrument.

Par la suite, l’ensemble du modèle 3D a été étudié et modifié afin de s’adapter à la fois à l’échelle choisie (1/4) et à la technique de fabrication : l’impression 3D. L’ensemble des pièces a été réalisée grâce au savoir-faire du Tyfab de Brest. Après impression, chaque pièce est traitée à l’acétone et poncée afin d’obtenir un rendu plus esthétique. L’ensemble de la maquette (hormis les moteurs et les roulements à billes) est réalisé en impression 3D. Enfin, les éléments sont assemblés suivant le même modèle mécanique que le télescope grandeur nature.

L’équilibrage et le pilotage de la maquette reste  à finaliser. Nous souhaitons en faire un outil performant accessible à tous, un véritable instrument pédagogique pour les groupes que nous recevons, ou avec qui nous travaillons, à l’Observatoire astronomique de la Pointe du Diable ! »

 

Contacts

Stéphen Le Gall, doctorant - stephen.legall@imt-atlantique.fr
Kévin Raimondeau, doctorant - kevin.raimondeau@imt-atlantique.fr
Jean Le Hir, président de l'association Gens de La Lune - contact@astronomie-pointedudiable.fr

Plus d'info

Tout savoir sur les activités de l'observatoire astronomique de la Pointe du diable : http://www.astronomie-pointedudiable.fr/
Publié le 01.04.2016

par Priscillia CREACH