Nouvelles perspectives sur le mécanisme de la fission nucléaire

Des physiciens nucléaires du laboratoire  SUBATECH ont participé à la collaboration de recherche internationale "nu-ball" pour montrer comment le spin de deux fragments issus de la fission d'un noyau atomique est généré. Une série d'expériences auprès de l'accélérateur ALTO du laboratoire Irène Joliot-Curie (IJC lab) d'Orsay a révélé que les fragments issus de la fission nucléaire obtiennent leur moment angulaire intrinsèque (ou spin) après la fission, et non avant comme il était largement supposé auparavant. Les résultats sont présentés dans la nouvelle publication de la revue Nature intitulée ‘Angular momentum generation in nuclear fission’.

Texte

La collaboration "nu-ball" est constituée d'un groupe international de physiciens nucléaires dont l'objectif est l'étude de la structure de nombreux noyaux. Ce groupe inclut des chercheur(se)s de 37 instituts et 16 pays, dont des membres de SUBATECH, et est mené par l' IJCLab d'Orsay.


En plus d'apporter une nouvelle vision du rôle du moment angulaire dans le mécanisme de la fission, ces résultats ont des conséquences dans d'autre champs de recherche comme l'étude de la structure des noyaux riches en neutrons, la synthèse des éléments super-lourds, et les applications comme la puissance résiduelle des réacteurs nucléaires

Contacts

Muriel Fallot , responsable de l'équipe Structure et Energie Nucléaires (SEN) à SUBATECH : muriel.fallot@subatech.in2p3.fr

Publié le 25.03.2021

par Fabienne MILLET-DEHILLERIN

Portraits associés
Energy Efficiency Manager chez STX France
Data Scientist chez Micropole
Doctorant en robotique au CEA
Département automatique, productique et informatiq…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Responsable du département systèmes énergétiques e…
Responsable du département automatique, productiqu…