Projet subCULTron : mise à l’eau des robots à Venise

L’équipe internationale de subCULTron a déployé mi-septembre ses robots autonomes dans l’Arsenal de Venise.https://youtu.be/-XRSq6s7SaA  Une étape importante pour le consortium scientifique pluridisciplinaire et international auquel participe IMT Atlantique à travers son équipe robotique pilotée par Frédéric Boyer.

Texte

Initié en 2015, le projet subCULTron permet une surveillance étroite, intelligente et novatrice de l’environnement sur le long terme. Venise a été choisie comme emplacement optimal pour effectuer ces premières expériences "out-of-the-lab", en raison de son environnement sous marin complexe.

20170911_182648.jpg

Le système subCULTron est composé de trois populations de robots (aMussels, aFish et aPads) inspirées par différents organismes naturels (les poissons, les moules et les nénuphars), chacune de ces populations visant des fonctionnalités spécifiques. Le système est conçu pour une autonomie de longue durée et pour une adaptation indépendante aux fluctuations de l’environnement, tout en obéissant aux commandes des opérateurs humains.

IMG_1715.jpg

Les scientifiques ont adopté de multiples mécanismes bio-inspirés afin de mettre au point la communication au sein du système.

Les premières expériences qui viennent de se dérouler dans l’Arsenal de Venise ont permis d’analyser les interactions entre robots et d’effectuer des mesures de composantes environnementales (température, turbidité de l'eau) sur les trois types de robots qui composent l'essaim. En phase finale du projet (en 2019), celui-ci sera composé de 120 robots qui collecteront des données environnementales dans les eaux navigables de Venise. Ces données offriront un éclairage nouveau sur l’interaction complexe entre la faune, la flore, l’industrie, le tourisme et l’écologie dans les fonds marins fortement sollicités de la lagune.


 

En savoir plus

Publié le 21.09.2017

par Fabienne MILLET-DEHILLERIN