Puissance de calcul : HYDDA associe Cloud et HPC pour répondre aux nouveaux besoins

Texte

La médecine personnalisée nécessite une grande puissance de calcul. C’est aussi le cas des domaines comme la simulation numérique, la recherche scientifique et l’IoT. Pourtant, beaucoup d’entreprises innovantes n’ont pas les moyens d’investir dans des Data centers. À travers le projet HYDDA, IMT Atlantique et ses partenaires entendent proposer une solution technique permettant de développer des plateformes d’exécution distribuées dédiées au traitement de grandes quantités de données et exploitant aussi bien les ressources Cloud que les ressources des supercalculateurs (HPC). Des solutions HPDA (High Performance Data Analysis) mutualisées et accessibles en paiement à la demande.

Le projet HYDDA réunit IMT Atlantique (avec le soutien d’Armines), des partenaires industriels prestigieux (Atos, et Dassault Aviation), une PME locale (EasyVirt), l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO) et le Laboratoire d’Informatique de Grenoble (Université Grenoble Alpes). Signé pour une durée de 3 ans, il s’inscrit dans le cadre du Fonds national pour la Société Numérique du Programme des Investissements d’avenir (PIA). Jean-Marc Menaud, Professeur au Département Automatique, Productique et Informatique est le coordinateur de ce projet pour IMT Atlantique.

En savoir plus

Publié le 21.06.2018

par Fabienne MILLET-DEHILLERIN

Portraits associés
Data Scientist chez Micropole
Doctorant en robotique au CEA
Département automatique, productique et informatiq…
Directeur Recherche et Innovation d'IMT Atlan…
Responsable R&D et innovation HENGEL Industrie
Responsable du département automatique, productiqu…
Tous les portraits