Qu’advient-il des nanoparticules quand elles deviennent déchets ?

Aurélie JoubertDepuis une vingtaine d’années, l’industrie, tous secteurs d’activité confondus, produit une grande diversité de nanomatériaux. Leur déploiement est rapide et peu régulé. Il en résulte un vide règlementaire sur la gestion de ces nanomatériaux lorsqu’ils arrivent en fin de vie. Peu de connaissances existent sur les impacts environnementaux et sanitaires liés au devenir de ces nanodéchets.
 

 

 

 

 

Pour cette raison, des chercheurs d’IMT Atlantique ont mené, au sein d’un consortium de recherche, deux projets successifs sur l’incinération des nanodéchets : NanoFlueGas et Nano-Wet. Les résultats confirment la persistance de certaines nanoparticules en sortie de four d’incinération, à travers les effluents et les cendres. En avril dernier, le consortium de recherche composé d’IMT Atlantique, de l’INERIS et de l’industriel Trédi – Groupe Séché Environnement, remettait à l’ADEME ses préconisations techniques. Retour sur la mise en place de ce programme pionnier avec la chercheuse Aurélie Joubert, rédactrice principale du rapport Nano-Wet et chercheuse à IMT Atlantique.

En savoir plus

Publié le 10.09.2019

par Pierre-Hervé VAILLANT