Test réussi ! Label Développement durable et responsabilité sociétale des établissements d’enseignement supérieur

Texte

Clipboard01Le Plan vert des universités et écoles françaises créé en 2009 est l’œuvre d’un groupe de travail réunissant des représentants du Refedd (Réseau français des étudiants pour le développement durable), de la CPU, de la CGE et d’établissements volontaires. Inscrit dans l’article 55 de la loi grenelle 1 de 2009, il a pour ambition d’« accélérer la transition vers les campus durables et mettre en place les labels correspondants ».

Cité au titre de chantier prioritaire dans la feuille de route gouvernementale 2013, le projet de label DD & RS, qui s’appuie sur un référentiel intégré au Plan vert, a vu le jour en 2012 grâce à un groupe de travail constitué par les deux conférences. En 2014, plusieurs universités et écoles volontaires (Aix Marseille Université, Audencia Nantes, Bordeaux Sciences Agro, EIVP, EME, École des Mines de Nantes, Isa Lille, La Salle Beauvais, Les Mines de Douais, Skema BS, Télécom Bretagne, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Université de Poitiers) et des étudiants mobilisés par le Refedd ont élaboré le label, avec le soutien de la CGE et de la CPU. En 2015, le processus de labellisation des établissements d’enseignement supérieur est désormais en marche !

La première session de ce processus de labellisation a été conçue en deux phases :

  • Une phase de test auprès de 7 établissements (Audencia Nantes, EIVP, Ecole des Mines de Nantes, La Salle Beauvais, Les Mines de Douai, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Université de Poitiers) durant laquelle sept établissements ont bien voulu tester le dispositif et ses outils en mode réel à l’automne 2014
  • Une phase de déploiement : ouverte à l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur, elle sera lancée officiellement cette année pour labellisation envisagée à l’automne en marge de la COP21

Le comité de labellisation DD & RS, après en avoir délibéré, a constaté que les sept candidats, au prix d’efforts importants tant des auditeurs que des équipes des établissements audités, ont passé le test avec succès et pourront valablement être retenus à l’issue de la première session de labellisation. Ce premier test grandeur nature a également permis de fiabiliser le processus ainsi que les documents supports qui serviront aux audits à venir. Le comité de labellisation DD&RS entre désormais dans la phase de déploiement qui permettra d’assurer sa pérennisation, son autonomie et sa capacité d’action. L’association Circes (Collectif pour l’insertion du développement durable et de la responsabilité sociétale dans l’enseignement supérieur) est pressentie pour devenir l’opérateur du dispositif.
Le ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie a d’ores et déjà été associé à l’ensemble de ces travaux, et des échanges sont également en cours ou à l’étude avec les autres partenaires impliqués par le déploiement de ce label à savoir : le ministère de l’Éducation Nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, les conférences d’établissements CGE et CPU mais aussi avec la Caisse des dépôts et consignations.

La labellisation Développement durable et responsabilité sociétale :

  • S’appuie sur le référentiel Plan vert organisé selon 5 axes (stratégie et gouvernance ; formation ; recherche ; politique sociale et ancrage territorial ; environnement)
  • Permettra, pour les porteurs du projet, de :
    • valoriser et faire reconnaitre les efforts et démarches menés par des établissements dans le domaine du développement durable que ce soit dans une approche immobilière, sociale et sociétale, scientifique ou pédagogique,
    • rendre visible l’implication de l’établissement, notamment auprès de ses partenaires locaux,
    • formaliser les pratiques internes et conduire une réflexion collective qui s’inscrit dans la stratégie de l’établissement,
    • enrichir ses pratiques, grâce notamment aux échanges avec les auditeurs.
 

Contacts

Contacts presse : André Bismuth, CGE - andre.bismuth@cge.asso.fr ou Xavier Teissedre, CPU -xavier.teissedre@cpu.fr.
Publié le 13.05.2015

par Cendrine LE LOCAT