ODD 13 : Lutte contre les changements climatiques et leurs répercussions - Rapport d'Impact 2022

IMT Atlantique a un impact positif sur le nombre d'apprenants sur l'adaptation aux changements climatiques et participe à la réduction de leurs impacts

ODD13

Un objectif de neutralité carbone pour 2048

En 2022, 75% de l'énergie consommée d'origine bas carbone

100% des étudiants ont participé à la Fresque du Climat

Ce rapport d'impact 2022 permet de mettre en évidence l'impact positif de nos projets, actions et activités qui sont à l'image de notre politique de Transformation Ecologique et Sociétale. Nos projets et actions se situent dans 4 grands domaines : notre recherche, nos actions de formations et de sensibilisation, et de notre gouvernance. Nous présentons ici notre rapport d'impact au travers de l'ODD 13 qui vise à prendre des mesures urgentes pour lutter contre les changements climatiques et leurs impacts et qui nous donne la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous.

IMT Atlantique s'engage pleinement à contribuer à la lutte contre les changements climatiques. Nous formons des étudiants conscients des défis climatiques et capables de développer des solutions innovantes pour atténuer et s'adapter aux effets du changement climatique.

IMT Atlantique met l'accent sur la recherche et l'innovation dans le domaine des énergies renouvelables, de l'efficacité énergétique, de la gestion durable des ressources naturelles et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

IMT Atlantique soutient également la transition vers une économie bas-carbone en sensibilisant à l'importance de l'empreinte carbone et en adoptant des pratiques durables sur notre campus.

Mission d’Engagement dans la Communauté

I. Mesure et suivi des énergies à faible teneur en carbone : une baisse de plus de 8% de la consommation énergétique d'IMT Atlantique en 2022

IMT Atlantique est engagé dans la réduction de son empreinte carbone et dans ce but, elle mesure et suit pour l'ensemble de ses campus, l'empreinte carbone de ses consommations énergétiques.

  • En 2022, IMT Atlantique a consommé 38788 GJ sur l'ensemble de ses campus, soit une baisse de 8,12% par rapport à 2021.
  • En 2022, 75% de l'énergie consommée par IMT Atlantique provient d'une source à faible teneur en carbone.

Le tableau représente la consommation en énergies en 2022 (Biomasse, Gaz naturel, Électricité), extrait du tableau de suivi de consommation détaillée suivant :

 

Fluide Consommation énergétique 2021
(kWh et GJ)
Consommation énergétique 2022
(kWh et GJ)
Consommation énergétique 2022 à faible teneur en carbone (GJ)
Électricité (Réseau National) 6 040 228 kWh 21 743 GJ 6 205 397 kWh 22 338 GJ 19 434 GJ
Gaz naturel 2 478 746 kWh 8 923 GJ 1 851 861 kWh 6 666 GJ 0 GJ
Réseau de chaleur (Chaufferie bois) 3 208 000 kWh 11 548 GJ 2 718 000 kWh 9 784 GJ 9 784 GJ
Total Général 11 726 974 kWh 42 214 GJ 10 775 258 kWh 38 788 GJ 29 218 GJ

En 2022, 87% de l'électricité produite en France est bas carbone.

Date de création : 2021 / Date de révision : 2022 /2023

 

=====

II. Engagement vers un IMT Atlantique neutre en carbone à l'horizon 2048

Dans sa feuille de route vers la transition écologique (Document pdf) l’Institut Mines-Télécom (IMT) définit des objectifs pour parvenir à des éco-campus dans toutes ses écoles membres, dont IMT Atlantique fait partie. En terme de lutte contre le réchauffement climatique, cela se traduit par la mise en œuvre d’une politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), dans une optique de neutralité carbone.

IMT Atlantique a défini un plan d'action comme point de départ d'une trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 3% par an pour arriver à une neutralité carbone.

IMT Atlantique s'engage donc pour atteindre la neutralité carbone en 2048 conformément aux protocoles sur les gaz à effet de serre pour les périmètres du scope 1 (Emissions directes  au sein des bâtiments ou des véhicules : consommation de combustibles, de carburant pour les véhicules, d'émissions de fluides frigorigènes (climatisations) ainsi que du scope 2 (Emissions indirectes de GES associées à l'énergie) qui correspond aux émissions liées aux consommations d'électicité et des réseaux de chaleur ou de froid avant 2050 et à travailler pour aller vers la neutralité carbone pour le scope 3 pour toutes les émissions indirectes.

Bilan Carbone

Le dernier bilan carbone d'IMT Atlantique, qui est un exercice réglementaire qui revient tous les trois ans, a été réalisé avec la méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre Bilan Carbone®. Cette méthode permet d’estimer l’impact des émissions qui sont engendrées par les activités d’une entreprise ou d’une administration, que ces émissions soient directes (par exemple les émissions d’une chaudière) ou qu’elles prennent place à l’extérieur du site étudié.

Voir le bilan carbone

La Direction de l’École a par ailleurs décidé de s’outiller pour pouvoir faire des bilans des émissions de gaz à effet de serre plus réguliers, à raison d’un bilan annuel.

En choisissant le logiciel Toovalu Impact la Direction a fait le choix d’internaliser la méthodologie du Bilan carbone – et donc de monter collectivement en compétences et en autonomie – afin d’avoir des exercices plus fiables et plus robustes. L’objectif de ce Bilan est d’établir une photographie de notre dépendance carbone en identifiant nos principaux postes d’émission de gaz à effet de serre. Cette photographie obtenue, nous pourrons ensuite établir un plan de transition pour l’École, en ciblant les gisements les plus efficaces de réduction d’émissions et en priorisant les actions à entreprendre.

=====

III. IMT Atlantique s'engage au niveau de son territoire sur le climat, notamment à réduire ses émissions de gaz à effet de serre

 

Plan climat

A travers son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) pour la période 2019-2025, Brest métropole s’engage à mettre en œuvre un programme d’actions pour limiter le changement climatique et en prévenir les effets localement.

A l’échelle du territoire de la métropole, les objectifs sont :

  • Diviser par 2 les consommations d’énergie à l’horizon 2050 ;
  • Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 ;
  • Couvrir 30 % des besoins par les énergies renouvelables produites sur le territoire à l’horizon 2030 ;

 

A l’horizon 2030

A l’horizon 2050

Réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre

- 34 %

Diviser par 3,8

Réduction des consommations d’énergie

- 20 %

- 50 %

Production d’énergies renouvelables*

28 %

 

*(part de la production locale dans la consommation du territoire)

 

Sous l’impulsion de Brest Métropole et de partenaires du Technopôle Brest-Iroise ayant déjà l’habitude de collaborer ensemble sur des thématiques liées au développement durable, une Coalition d’acteurs du Technopôle s’est créée en 2021 (IMT Atlantique, Ifremer, ENIB, Altran – Capgemini…). Le projet TOMORROW apporte une dimension nouvelle à la démarche de mobilisation des acteurs du territoire de Brest métropole qui propose aux entreprises, associations, institutions, universités, communes et habitants, de s’engager (voir signature de la charte avec IMT Atlantique) et se mobiliser pour prendre leur part dans la fabrique d’une ville plus agréable à vivre, ayant intégré avec succès les enjeux d’atténuation du changement climatique.

Les engagements pris par IMT Atlantique

En signant cette charte, IMT Atlantique s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre, à aller vers plus de sobriété énergétique et à produire plus d’énergies renouvelables. Chaque année, une rencontre est organisée avec les acteurs engagés afin de dresser un bilan des actions accomplies et de valoriser les initiatives locales.

IMT Atlantique est ainsi acteur de son territoire et est engagé dans le plan climat PCAET au travers du projet TOMORROW. (Lien Web)

Date de création : 2021 / Date de révision : 2022 /2023

=============

Mission de Recherche et d’Innovation

Recherche sur l’impact du réchauffement climatique


En raison des conditions météorologiques changeantes causées par le réchauffement climatique et les
mesures de rénovation des bâtiments déclenchées par les nouvelles politiques d’efficacité énergétique
des bâtiments, la demande de chaleur des bâtiments à l’avenir est susceptible de diminuer. Travail par
exemple sur l’évaluation de l’impact du réchauffement climatique et de la rénovation des bâtiments sur les
paramètres opérationnels et économiques des systèmes de chauffage urbain

=====

 

I- Chaire ANR AI OCEANIX - Physics-Informed AI for Observation-driven Ocean AnalytiX

Pilotée par Ronan Fablet, Professeur à IMT Atlantique  : De 2020 à 2024, les recherches ici visent à mieux appréhender les dynamiques des océans et à se doter d’outils de monitoring et surveillance performants pour répondre à des enjeux tels que l’impact des événements climatiques.

oceanix

Afin de travailler sur la planification des catastrophes liées au changement climatique, IMT Atlantique travaille à fournir de nouveaux moyens pour la compréhension et la surveillance des océans. Notre objectif général est de relier les paradigmes basés sur des modèles sous-jacents aux sciences physiques et les approches basées sur l'apprentissage basé sur les données au cœur de l'IA pour déduire de nouvelles représentations efficaces sur le plan informatique et physiquement saines de systèmes dynamiques complexes. Nous contribuons à la mise en place de ce qu’on appelle les jumeaux numériques de l’océan, qui visent en particulier à développer les outils permettant d’anticiper/prévoir les évolutions des océans et l’impact de mesures d’adaptation et/ou d’activités spécifiques.

Cette chaire contribue aux ODDs 7,13, 14 et 17.

Partenaires nationaux et internationaux :

  • Agences gouvernementales : ANR (Agence Nationale de la recherche), CNES (Centre Nationale d'études Spatiales), IFREMER ( Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer), SHOM (Service Hydrographique et océanique de la Marine)
  • Agence Intergouvernementale : ESA (Agence Spatiale Européenne)
  • Institutionnels : ENSTA Br., Ecole Navale, IMT Atlantique, IRD, ISblue,
  • Industriels : ACRI-ST/ARGANS, CLS, Eodyn, ITE-FEM, Mercator-Ocean, Microsoft, Naval Group, ODL, OceanNext, Scalian
  • Collaborateurs Institutionnels Internationaux from : Univ. Washington, Dalhousie Univ., Canada, WHOI, USA, NERSC, Norway, BSC, Spain

  • Role in the project: Ifremer, UBO, LOPS, CNRS, LEMAR

 

Voir les résultats et les publications 2022

 

Date de création : 2021 / Date de révision : 2022 / 2023

 

=====

 

II. VIGISAT2, surveillance du domaine maritime

IMT Atlantique travaille avec et est soutenu par le gouvernement local (Brest métropole), régional (la Région Bretagne) et l'Europe au travers du projet VIGISAT. Ce projet monté par CLS et IMT ATLANTIQUE  est un franc succès tant en termes de surveillance du domaine maritime (imagerie radar, optique et drone), d'observation de la Terre qu’en termes d’avancées scientifiques pour mieux comprendre les phénomènes climatiques extrêmes (ouragans) ou encore de détecter les icebergs menaçants les plus grandes courses au large (Brest Atlantiques, Vendée Globe, Barcelona, World Race, etc.).

VIGISAT2 est un pôle de ressources et de traitement pour la constitution d'un observatoire spatial régional portant sur des applications terrestres et maritimes. l’infrastructure VIGISAT a été désignée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) comme Centre d’évaluation des Performances de la Mission européenne Sentinel-1 qui a succédé à la mission ENVISAT.

Le projet Irispace, l'Institut régional de l'Innovation spatiale, présidé par le directeur d'IMT Atlantique, M Christophe Lerouge, et coordonné par Nicolas Bellec, a succédé au projet VIGISAT 2. Cet institut rassemble sur le territoire Breton  :

  • des acteurs académiques, comme IMT Atlantique, l'UBO et l'Université de Rennes?
  • des acteurs socio-économiques
  • des institutionnels, comme le CNES, et l'IFREMER
  • des start-ups


Le projet Vigisat2
 

Station
Station de réception de données satellites VIGISAT 2

Date de création : 2021 / Date de révision : 2022 / 2023

 

============================================

 

III. Les articles scientifiques liés à l'ODD 13 en 2022

 

Mission d’Enseignement et de Formation

 

=====

I. Des programmes d'éducation locales sur les risques, les impacts, l'atténuation, l'adaptation, la réduction des impacts et l'alerte précoce du changement climatique

  • Les étudiants d'IMT Atlantique organisent au sein de l'institution le "Forum Horizons 2022" , le 24 novembre 2022 : Tables rondes et lieu de dialogue sur les enjeux climatiques et socio économiques qui réunissent des étudiants, des entreprises et des associations et toutes structures engagées dans la transition écologique et solidaire.

horizonsLe Forum Horizons répond à l'appel des étudiants nantais qui, conscients des nouveaux enjeux climatiques et socio-économiques, cherchent à faire coïncider leurs valeurs, leurs engagements et leur avenir professionnel. Il rassemble des structures (associations, entreprises) et des étudiants qui travaillent ou souhaitent travailler dans le domaine de la transition écologique et solidaire. L’événement se veut être une rencontre et un rapprochement entre tous les acteurs de la transition écologique et l'économie sociale et solidaire et proposera des tables rondes regroupant des personnes impliquées à tous les niveaux.

La conférencière invitée est Virginie Raisson-Victor - Marraine du Forum Horizons - 4e édition
Présidente du GIEC Pays de la Loire, géopolitologue & prospectiviste, co-fondatrice & porte parole de Grand Défi des entreprises pour la planète et conférencière,  elle donnera le mot d’ouverture suivi d’une conférence au Forum Horizons sur le thème :
Le rôle de l'ingénieur et des sciences dans la transition écologique

 

forum horizon 2022

=====

II. Des partenariats forts avec les associations pour sensibiliser nos étudiants et nos personnels aux enjeux climatiques

  • La Fresque du Climat, un outil pédagogique associatif basé sur les données du GIEC pour comprendre le fonctionnement, l’ampleur et la complexité des enjeux liés aux dérèglements climatiques

 

 

IMT Atlantique travaille avec l'association "La Fresque du Climat" pour sensibiliser les étudiants et le personnels sur les causes et conséquences du changement climatique. La Rentrée Climat offre l’occasion de former des dizaines de milliers d’étudiant·es aux enjeux climatiques en les faisant participer à la Fresque du climat. Cet atelier est un outil pédagogique qui articule les conclusions du GIEC pour mieux comprendre les composantes du dérèglement climatique et sa dimension systémique.


En 2020, 2021 et 2022, une vingtaine d'enseignants-chercheurs et de membres du personnel administratif et technique se sont formés aux enjeux climat-énergie via la "Fresque du climat". Le Comité de direction d'IMT Atlantique se forme aussi à la compréhension systémique des enjeux climat et énergie via La Fresque du Climat.

A chaque rentrée de septembre, tous les étudiant ingénieurs de 1ère année sont formés à la "Fresque du Climat", dans le cadre d'une unité d'enseignement dédiée au développement durable et à la responsabilité sociétale. Les formateurs étaient composés d'étudiants animateurs et de diplômés animateurs.

Des formations auprès des étudiants, des enseignant/chercheurs et des personnels à l'animation de la Fresque du Climat sont proposées dans le but d'organiser et d'animer eux même des atelier "Fresque du Climat". La formation, qui a duré 4 heures, était l'occasion d'approfondir leurs connaissances en termes de compréhension des mécanismes du dérèglement climatique et leur permettra, en devenant eux-mêmes animateurs, de continuer ce travail de sensibilisation auprès de leurs pairs mais également à l'extérieur de l'école.

En 2022, ce n'est pas moins de 360 étudiants qui ont participé à la Fresque du climat. Les 12 et 27 avril 2022, 26 de ces étudiants de première année se sont formés pour devenir eux-mêmes animateurs de la Fresque, afin notamment d'animer les ateliers de la Fresque pour les étudiants de l'année suivante.

Fresque du Climat

 

III. IMT Atlantique a organisé en juillet 2022 à Brest la première école d'été "Enseigner à l'heure des enjeux planétaires"

Cette école d'été a permis de former 80 enseignants-chercheurs et membres des directions des écoles de l'IMT.

Pour accompagner une société en pleine mutation, l’Institut Mines-Télécom (IMT) – en tant qu’acteur de la formation et de la recherche avec 8 grandes écoles d’ingénieurs et de management – poursuit sa démarche pour la transition écologique. C’est pourquoi du 5 au 8 juillet 2022, il organisait à Brest sur le campus d’IMT Atlantique conjointement avec le Forum des usages coopératifs, la première édition de son école d’été.

80 participants, appartenant aux équipes pédagogiques des écoles de l’IMT, se sont réunis pour faire évoluer leurs pratiques d’enseignement afin d’y intégrer les enjeux de la transition écologique : finitude des ressources, dérèglement climatique, changements sociétaux, effondrement de la biodiversité, etc.

 Ecole d'été Transitions 2022

 

 

IV. De nombreuses formations d'IMT Atlantique permettent aux futurs diplômés d'acquérir des compétences leur permettant de contribuer à la lutte contre le changement climatique et ses effets.

  • L'UE Perspective DDRS (Développement Durable et Responsabilité sociétale) est au coeur de la formation puisque tous les étudiants de première année y participent.
    Elle permet d’enrichir sa compréhension du domaine du développement durable et responsabilité sociétale, ainsi qu’adopter un regard autre que purement technique sur l’enseignement disciplinaire suivi. En effet, la dégradation des éco-systèmes et le changement climatique nous incitent à re-penser nos sociétés. Les aspects développement durable et responsabilité sociétale doivent aujourd'hui être pris en compte dans les systèmes, au sein de chaque entreprise, pour avoir une perspective complète, mesurer l'impact des projets, et mieux décider.
    Différents thèmes du développement durable et de la responsabilité sociétale sont abordés, notamment les 17 Objectifs de Développement Durable de l'ONU, les mécanismes du changement climatique, la notion d’impact environnemental et sociétal ainsi que des réflexions sociétales plus générales partagées par des experts. Durant l’année, les étudiants mènent en équipe une action concrète ayant un impact positif sur la société et/ou sur l’environnement et devront en évaluer l’impact au regard des ODD de l’ONU.
     
  • L'UE Ingénierie de la durabilité vise à apporter aux étudiants des connaissances factuelles sur l'énergie et le fonctionnement de la biosphère, ainsi que les limites planétaires, et les projections scientifiques pour l'avenir. Dans un deuxième temps, différentes visions du métier d'ingénieur sont explorées et critiquées pour répondre aux crises actuelles.
  • L'UE Satellite Data Processing met l'accent sur les techniques des traitement des capacités satellitaires notamment destinées à l'observation de la Terre. Des exemples concrets permettent aux étudiants d'acquérir les bases en traitement des signaux satellitaires et de mieux comprendre l'utilité des infrastructures satellitaires dans les activités scientifiques et techniques de demain, notamment en matière de lutte contre le changement climatique.
Mis à jour le 10.11.2023 par Annya REQUILE