Soutenance de thèse Marwa Ourak

Mardi 09.03.2021
Horaires :
De 10:00 à 12:00

Adresse :

En Visio-conférence (dispositions exceptionnelles durant la crise sanitaire liée au Covid19)

Madame Marwa OURAK du département DSEE et au laboratoire GEPEA présentera ses travaux de thèse intitulés:

"Valorisation énergétique et chimique des huiles de pyrolyse des pneus usagés"

Avis de soutenance

 
En savoir +

Voici le résumé de la thèse:

La génération mondiale de pneus usagés est estimée à plus d'un milliard chaque année. Ils constituent un déchet solide encombrant et préjudiciable pour l’environnement qui nécessite des siècles pour se bio-dégrader. Actuellement, les problèmes de manutention et d'élimination de ce déchet sont des préoccupations majeures. Le traitement thermique des pneus usagés est préféré aux autres modes de gestion. Il favorise sa transformation en énergie et produits chimiques à valeurs. L’objectif de ce travail est la valorisation des pneus usagés par pyrolyse. Les travaux de recherche menés dans cette thèse ont été focalisés sur les huiles de pyrolyse afin de récupérer des composés chimiques à valeur marchande et produire des carburants alternatifs. Les paramètres opératoires influençant l’occurrence des réactions secondaires à savoir la vitesse de chauffe, le débit de gaz inerte, et le volume libre du réacteur ont été étudiés par une analyse thermogravimétrique (ATG) puis sur un réacteur en batch à lit fixe. Il a été conclu que la pyrolyse a lieu dans une plage thermique allant de 200 à 500 °C avec environ 60 % de rendement en matières volatiles. A l’absence de gaz vecteur tout au long du processus de la pyrolyse a un effet notable sur la composition de l’huile récupérée. Le composé chimique le plus abondant était le d-limonène avec environ 18 % (en masse). Ce dernier a été concurrencé par le p-cymène et les BTXs. Les réactions de conversion de d-limonène en p-cymène et en BTXs ont été identifiées. Le balayage en continu avec le gaz inerte a considérablement diminué l'étendue du craquage secondaire des matières volatiles primaires. Il a favorisé la conservation de d-limonène au détriment de p-cymène et des BTXs. Le rendement total en d-limonène a été de l’ordre de 22 %. La diminution du volume libre du réacteur a entraîné une diminution du temps de séjour des volatils défavorisant ainsi l'émergence de ces réactions secondaires. A la fin de la thèse, un modèle thermodynamique original de l’huile de pyrolyse a été créée en faisant recours à l’outil Simulis Thermodynamics©. Deux stratégies de valorisation ont été simulées par la suite à l'aide du logiciel ProSimPlus©. Les deux configurations ont prouvé la faisabilité de fractionnement de l’huile pyrolytique en un carburant alternatif assimilable aux diesels commerciaux et une fraction riche en d-limonène et p-cymène

Publié le 04.03.2021
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30