Industrie du Futur

La chaire Franco-Australienne Industrie du Futur réunit IMT Atlantique et University of South Australia (UniSA) pour le développement de la coopération académique et industrielle autour des thématiques de l’Industrie du Futur.

 

Texte

Présentation

L’Industrie du Futur est une révolution industrielle liée au développement du numérique. Elle transforme toute la chaine de production, de la conception des produits jusqu’à leur recyclage, en passant par les techniques de production et de maintenance. Toute la chaine intègre la puissance des outils numériques : conception assistée par ordinateur, simulation, contrôle et optimisation des outils et des processus de production, utilisation de réalité virtuelle et augmentée, maintenance prédictive, production de pièce unique sur des chaines adaptables sont quelques exemples des évolutions en cours. 

 

Ce projet s’insère dans le plan pluriannuel (2021-2027) stratégique de recherche et d'innovation de la région Bretagne : Smart Specialisation Strategy (S3).

S3

Ce plan doit répondre aux attentes en termes de transitions de la société dont la transition numérique et industrielle. L'économie de l'industrie pour une production intelligente fait partie des cinq domaines d'innovation stratégiques bretons identifiés. 
 

Partenaires impliqués dans la chaire 

IMT Atlantique et l'un des laboratoires dont il est co-tutelle, le Lab-STICC (UMR CNRS 6285), développent depuis quelques années des compétences et des recherches dans le domaine de l'Industrie du Futur. IMT Atlantique est membre de l'Alliance pour l'Industrie du Futur (AIF).

 

 

LabSTICC

 Le Lab-STICC développe un programme transverse sur ce thème qui intègre la plateforme   SCAP (Systèmes Cyber-physiques Adaptatifs de Production) déployée à l’Université de   Bretagne Sud.

 

 

Unisa

UniSA est également fortement impliquée sur cette thématique et souhaite développer ses relations avec la France dans ce domaine. En effet, la région d'Australie du Sud est très concernée par le "contrat du siècle" entre Naval Group et l’Australie : la construction de 12 sous-marins pour plus de 50 milliards de dollars.

 


L'objectif principal du porteur de la chaire est donc de concrétiser la coopération académique et industrielle autour des thématiques de l’Industrie du Futur par le montage de projets de recherche et la création et le développement de programmes de coopération industriels et académiques.  

 

Contact:

Caroline CAO - département informatique - caroline.cao@imt-atlantique.fr  

Texte

RB