AIDOaRt

AI-augmented automation for efficient DevOps, a model-based framework for continuous development At RunTime in cyber-physical systems

AIDOaRt

 

L'objectif principal du projet est de fournir un framework basé sur les modèles pour supporter plus efficacement l'ingénierie continue des logiciels et systèmes dans le contexte de systèmes cyber-physiques larges et complexes par le biais de l'intelligence artificielle. 

Texte

Le contexte

De nos jours, les systèmes modernes dans les domaines de l’industrie 4.0, la santé, les voitures autonomes, les smarts grids, etc. sont des systèmes fortement communiquant (et souvent embarqués) au sein desquels le logiciel offre des fonctionnalités de plus en plus avancées. La complexité grandissante de ces systèmes cyber-physiques (CPSs) posent plusieurs challenges en termes de conception, de développement ou d’analyse, mais également durant leur déploiement, utilisation et future maintenance. Nous sommes convaincus que les techniques d’AI peut améliorer significativement l’intégralité du processus de développement.

AIDOaRt vise en particulier l'amélioration du support pour les activités liées aux exigences, au monitoring, à la modélisation, au codage et au test pour le développement continu (DevOps) de CPSs et son automatisation par l’AI (AIOps). Dans ce but, AIDOaRt propose la mise en œuvre des principes et techniques de l’Ingénierie Dirigée par les Modèles (IDM) afin de fournir un framework basé sur les modèles avec ses propres méthodes et outillage associé. Ce framework va notamment rendre possible l’observation et l’analyse des données collectées à la fois pendant l’exécution et la conception, afin de fournir des solutions augmentées par l’AI qui seront ensuite validées dans le cadre cas industriels concrets impliquant des CPSs complexes.

AIDOaRt model

Les résultats attendus

  • Augmenter la productivité, réduire les coûts de développement et le time-to-market ;
  • Améliorer la compétitivité des industries européennes en transformant des innovations en produits ;
  • Sécuriser l’accès à toute technologie logicielle ou matérielle innovante et permettant un processus d’ingénierie efficace sur des grands et complexes CPSs ;
  • Conduire la croissance des revenus de sureté et sécurité sur le marché européen en renforçant la position et les parts de marché des entreprises européennes ;
  • Simplifier le développement de systèmes et d’applications en bordure de réseau, et garantir leur qualité tout en réduisant le niveau de compétence requis des développeurs.

Rôle de l'école dans le projet

Equipe NaoMod – DAPI : Expertise de recherche en génie logiciel et modélisation de systèmes dans le contexte de systèmes complexes et à grande échelle (e.g. systèmes cyber-physiques). Longue expérience en développement et dissémination d’outils/prototypes de recherche en open source.

Les partenaires académiques et industriels

32 partenaires issus de 7 pays européens différents (Autriche, République Tchèque, Finlande, France, Italie, Espagne, Suède) :

  • 10 partenaires académiques (IMTA, Université de l’Aquila, Université Ouverte de Catalogne, Université de Linz, etc.),
  • 3 instituts de recherche,
  • 12 PMEs et 7 grandes entreprises (Volvo, Bombardier-Alstom, AVL, etc.)

 

Porteur du projet : Gunnar Widforss (Mälardalen University, Sweden)

Porteur du projet à IMT Atlantique :  Hugo BruneliereMembre de l’équipe de management du projet AIDOaRt, coordinateur du consortium français et responsable du WP3.

 

 

Europe
This project has received funding from the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under grant agreement no.101007350