FloWAT

Floating treatment Wetland for Agri-food effluent tertiary Treatment

Le projet FloWAT a pour but de réduire les émissions polluantes issues des rejets d’eau usée vers le milieu récepteur grâce à la mise en place d’un système hydroponique, le Marais Flottant (MF), agissant comme un filtre physique et biologique pour les polluants particulaires et dissous. Les MF peuvent s’intégrer facilement sur les systèmes de lagunages existant afin d’affiner le traitement des eaux usées (agroalimentaire dans le cadre de FloWAT). Un des objectifs du projet est d’améliorer le MF « conventionnel » pour accroitre l’enlèvement du phosphore voire de le récupérer pour une réutilisation ultérieure et ainsi diminuer la pression sur cette ressource épuisable. Une attention particulière est portée à la fin de vie du MF favorisant l’utilisation de matériaux facilement recyclables ou réutilisables.

 

Texte

Contexte du projet

Le secteur agro-alimentaire, notamment l’industrie de transformation de la viande, est un des secteurs les plus consommateurs d’eau et producteurs d’effluents qui sont souvent traités par des filières comprenant des lagunes.  Durant les périodes d’été, les faibles débits des rivières réceptrices ne permettent souvent pas de garantir une bonne dilution de l’eau usée traitée présentant encore une charge de pollution résiduelle.

Une solution innovante pour améliorer le traitement des effluents avant rejet serait d’installer des Marais Flottants (MF, système hydroponique de phyto-épuration) sur les lagunes existantes, comme traitement tertiaire complémentaire.

Site
Site expérimental

 

Objectif du projet

Le but du projet FloWAT est d’évaluer l’efficacité d’un MF vis-à-vis des polluants présents dans les eaux usées agroalimentaires. Dans un contexte de diminution des ressources mondiales en phosphore (P), l’utilisation d’un matériau spécifique permettant la récupération du P sera étudié. Une attention particulière sera portée à la fin de vie du MF favorisant l’utilisation de matériaux facilement recyclables ou réutilisables. Un outil de dimensionnement et des lignes directrices de maintenance seront développés ce qui garantira une mise en place et un fonctionnement optimal des MF. Enfin une évaluation des voies de valorisation de la végétation produite et de réutilisation de l’eau usée traitée sera réalisée dans une perspective d’économie circulaire.

 

 

Les résultats attendus : 

Le résultat du présent projet sera le développement d’un produit robuste et commercialisable. Ce sera le premier MF facilement démantelable et recyclable amélioré pour l’enlèvement voire la récupération du phosphore en plus de fournir un traitement pour les matières en suspension, la pollution carbonée et les nutriments. Ceci permettra de réduire l’utilisation de coproduit de précipitation (e.g. FeCl3) normalement utilisé dans les traitements secondaires et de récupérer un sous-produit chargé en phosphore. Il n’existe pas à ce jour de tels produits sur le marché (ni en France ni à l’étranger). A l’échelle nationale, près de 7000 entreprises agro-alimentaires ont été identifiées comme potentiels utilisateurs de cette technologie ce qui justifie et motive un tel projet de recherche.

 

Les prochaines étapes:

Le site expérimental a été construit et instrumenté en 2020. Le suivi du site a débuté en 2021 et s’étendra jusqu’en 2022 afin d’utiliser les données récoltées pour développer un outil de dimensionnement par la suite.

Bac
Lagune pilote équipée de marais flottants

Texte

Rôle de l’école

IMT Atlantique est coordinateur du projet et en charge de la construction, l’instrumentation et du suivi du site.

L'établissement est également en charge de développer l’outils de dimensionnement des MF et des lignes directrices de maintenance.

 

Le partenaire: 

Svitec

Partenaire industriel du projet, est en charge de la fourniture des marais flottants, de l’ACV et de l’analyse couts-bénéfices.

 

Contact:

 Claire GERENTE et Karine BORNE du département DSEE

 

Anr2ANR- 18-CE04-0009-01