Vous êtes ici : AccueilArticles › Gilles Coppin, nouveau directeur du laboratoire Labsticc
Imprimer

Gilles Coppin, nouveau directeur du laboratoire Labsticc

Professeur à IMT Atlantique, Gilles Coppin succède à Alain Hillion à la direction du laboratoire CNRS Labsticc : Laboratoire des sciences et techniques de l’information, de la communication et de la connaissance.
Gilles Coppin , professeur à Télécom Bretagne, nouveau directeur du Labsticc

Gilles Coppin, professeur à Télécom Bretagne, nouveau directeur du Labsticc

Diplômé de IMT Atlantique (promotion 1984), Gilles Coppin a travaillé de 1986 à 2000 à Thales Systèmes Aéroportés, principalement dans les domaines de la surveillance maritime et des études amont en reconnaissance de formes, apprentissage automatique, réseaux de neurones et facteurs humains. De retour à IMT Atlantique, Il dirige le département IASC (Intelligence Artificielle et Sciences Cognitives) jusqu’en 2004 puis le département Lussi pendant trois ans. En 2006, Gilles Coppin intègre, pour un séjour de recherche d’un an, le laboratoire « Humans & Automation » du MIT, puis soutient son Habilitation à diriger les recherches (HDR) à l’Université Paris 6. Spécialisé dans la coopération homme-machine, Gilles Coppin dirigera jusqu’en 2013 l’antenne brestoise de la plate-forme d’évaluation sur les usages et l’acceptation par les utilisateurs des services innovants, Loustic.

« Des capteurs à la connaissance : communiquer et décider »

Créé en janvier 2008, le Labsticc structure la recherche en sciences et technologies de l’information et de la communication en Bretagne  autour d’un thème fédérateur « Des capteurs à la connaissance : communiquer et décider », Pôle de référence en recherche sur les systèmes communicants de 330 personnes (dont 130 chercheurs et 152 doctorants), le Labsticc résulte de la fusion de quatre laboratoires : le Lest (Laboratoire d’électronique et des systèmes de télécommunications), le Tamcic (Traitement algorithmique et matériel de la communication, de l’information et de la connaissance), le Lester (Laboratoire d’électronique des systèmes temps réel), et Sabres (Laboratoire de statistiques de Bretagne Sud).

Actuellement, il regroupe trois pôles :

  • Pôle MOM : micro-ondes et matériaux ;
  • Pôle CACS : communications, architecture et circuits ;
  • Pôle CID : connaissance, information, décision.

IMT Atlantique est membre du laboratoire CNRS Labsticc en partenariat avec l’UBO et l’UBS, et en association avec l’Énib et l’Ensta Bretagne depuis le 1er janvier 2012.

 
 
 Laisser un commentaire

Nom*

Courriel*   Créer une icône

Site web

Anti-spam :* somme de 6 + 10 ?

(Comment créer une icône / un avatar ?)