Paul Friedel, directeur d’IMT Atlantique est élu à la prestigieuse Académie des Technologies

Fondée en 2000, l’Académie des Technologies contribue à la gouvernance des questions technologiques et à la politique industrielle de la France face aux grands défis technologiques. L’élection de Paul Friedel est une reconnaissance du parcours professionnel et académique de celui qui occupe la direction d’IMT Atlantique Bretagne - Pays de la Loire depuis le 1er janvier 2017, date de la création de l’école née de la fusion de Mines Nantes et Télécom Bretagne. Polytechnicien, docteur d'État en physique des solides et chevalier de l’Ordre national du Mérite, Paul Friedel sera officiellement accueilli au sein de l’Académie le 11 mars prochain en compagnie des 15 autres nouveaux membres de la promotion 2018.

Texte

En devenant un académicien, Paul Friedel rejoint un collège formé de 316 personnalités de haut niveau, de formation et de profils divers – ingénieurs, industriels, chercheurs, agronomes, architectes, médecins, sociologues, économistes –, élues pour leurs qualités personnelles et le rayonnement de leurs travaux en Europe et à l’international. Cette diversité permet à l’Académie des Technologies d’apporter une expertise
indiscutable et indépendante sur des questions complexes soumises par le Gouvernement. Animés par la profonde conviction que la technologie est source de progrès pour l’ensemble de l’humanité, les académiciens participent à la gouvernance des questions technologiques de la France à travers leur engagement au sein d’instances de réflexion et de décision processus Stratégie Nationale de Recherche et Haut Conseil de la Science
et de la Technologie, Commission Innovation 2030, CESE, OPECST, ANR, etc.). L’Académie des Technologies est
un établissement public placé sous la tutelle du ministre chargé de la recherche et depuis 2013, sous la protection du Président de la République.

Un engagement de toujours en faveur de la science

Paul Friedel s’inscrit dans la tradition d’excellence des membres de l’Académie des Technologies. Diplômé de Polytechnique, docteur d'État en physique des solides, Paul Friedel a obtenu le grand prix de l'électronique Général Ferrié en 1996. Avant d’occuper la Direction de Telecom Bretagne en 2010, puis d’IMT Atlantique Bretagne-Pays de la Loire en 2017. Paul Friedel a conduit une carrière professionnelle internationale, tout
d’abord au sein de la direction de la recherche de Philips, puis à partir de 2002, en tant que vice-président en charge des nouvelles technologies sur les automates bancaires, les systèmes de sécurité et le vote électronique pour la société américaine Diebold. Il rejoint en 2004, la société britannique e-San Ltd, spécialisée dans les systèmes d'autosurveillance de maladies chroniques, avant d’occuper le poste de directeur de la recherche et de la stratégie d'Orange Labs R&D, de 2005 à 2010, sein du groupe France Télécom. Outre son cursus académique et professionnel, Paul Friedel n’a cessé de s’engager en faveur de la promotion des sciences. À travers l’enseignement - à l'ESME-Sudria, à l'Isep, ou encore à l'Isen de Lille où il a encadré plusieurs thèses de doctorat et à l’)sen de Toulon dont il a présidé le CA de 1999 à 2010. Membre du conseil scientifique de l'Institut Mines-Télécom depuis 2005, Paul Friedel a également été membre fondateur du conseil d'administration de C.Génial, une fondation pour l'avancement de la culture scientifique et technique auprès des jeunes. Un parcours qui lui vaut de recevoir la médaille de chevalier de l’Ordre national du Mérite en mai 2016 des mains d'Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, de l'Industrie et du Numérique.


Participer au rayonnement international de l’Académie


Paul Friedel mettra désormais toute son expérience et son expertise au service de l’Académie des Technologies. Fidèle à la devise de l’établissement – « Pour un progrès raisonné choisi, partagé » -, il participera aux côtés de ses collègues académiciens à l’élaboration de propositions et de recommandations auprès des Pouvoirs publics et des acteurs socio-économiques pour une meilleure exploitation des
technologies au service de l’homme, mais aussi à éclairer la société sur les opportunités et les risques liés aux nouvelles technologies. Fort de son expérience internationale, Paul Friedel participera au rayonnement intellectuel et social de l’Académie et au développement des réflexions menées au niveau européen et international. Il portera aussi une attention particulière aux questions d’enseignement des sciences et des
technologies auprès des jeunes.

En savoir plus

Publié le 26.02.2019

par Priscillia CREACH